Ajouter ma contribution
  • Améliorer la sureté des déplacements

    ANDRE PASQUET - 12 Décembre 2017 - 11h11
    Remettre à niveau et moderniser rapidement les voies ferrées existantes pour diminuer les risques d'incidents/accidents ,augmenter la ponctualité/sureté des déplacements et de fait l'attrait du rail/route.
    Augmenter le transport du fret par rail en remettant en service des voies actuellement abandonnées et en créant partiellement des voies dédiées. Le réseau routier ainsi délesté s'en trouverait sécurisé.
    Augmenter les pôles d'échanges multimodaux afin d'avoir le mode de déplacement le mieux adapté ,le moins polluant et le plus sure pour chaque secteur géographique.
    Créer plus de pistes cyclables sécurisées pour développer les modes de déplacements doux.
    Augmenter les équipements et personnels de sécurité afin de favoriser le développement des transports en commun et le respect de la réglementation par tous.
    Développer les véhicules de transports en commun propres et améliorer la qualité des infrastructures

  • Enseignement de la conduite, valorisation du contrôle technique, réforme du dépannage-remorquage PROPOSITIONS 2

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h45
    Réformer le dépannage-remorquage:
    - Réformer l’arrêté du 30 septembre 1975
    - rendre obligatoire l’apposition d’une plaque fixée au véhicule de dépannage et visible de l'extérieur indiquant le numéro de la carte blanche ainsi que son ressort géographique
    - Mise en œuvre de cahiers des charges type pour le dépannage hors autoroutes
  • Enseignement de la conduite, valorisation du contrôle technique, réforme du dépannage-remorquage PROPOSITIONS 1

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h44
    Renforcer la filière de l’enseignement à la conduite à titre onéreux :
    - renforcer le contrôle de l’activité de moniteur indépendant et des plateformes en ligne et poursuites judiciaires systématiques
    - préserver le niveau d’accès à la profession d’enseignant de la conduite

    Valoriser la mission de service public du contrôle technique:
    - Le maintien du rôle préventif et informatif du contrôle technique auprès des usagers.
    - La reconnaissance du Contrôle Technique comme un véritable acteur de la sécurité routière.
    - L’envoi aux usagers par les pouvoirs publics d’un premier courrier les informant de la date de leur première visite.
    - La mise en place concertée avec l’ensemble des acteurs sur 5 ans du contrôle technique des deux roues et assimilés.
    - L’annualisation du contrôle technique pour les véhicules de plus de 8 ans.
    - Première visite technique obligatoire dès les 160 000 km atteints, notamment en ce qui concerne les VUL.
    - Autoriser des formations en alternance dans le CT
  • Enseignement de la conduite, valorisation du contrôle technique, réforme du dépannage-remorquage CONSTAT

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h41
    Quel que soient les évolutions technologiques des véhicules et l’émergence de nouvelles formes de mobilité, la sécurité routière doit guider les pouvoirs publics dans la définition des nouvelles réglementations qui viendraient réformer l’usage des voies de circulation. Les grands axes que nous avançons à ce sujet résident dans la bonne formation des conducteurs, le bon état des véhicules et la lutte contre les sur accidents. Ce fil conducteur répond de l’intérêt général, mais il semble avoir été éludé ces dernières années. Nous en voulons pour preuve, les menaces qui pèsent actuellement sur la filière de l’enseignement de la conduite, la faible reconnaissance du contrôle technique comme acteur de la sécurité routière ou l’impasse dans laquelle se trouvent les dépanneurs remorqueurs dont le texte fondateur date de 1975 !
  • approche piétonnière de nuit

    LOCQUET - 11 Décembre 2017 - 11h21
    Favoriser la lisibilité de nuit sur les approches de giratoire en utilisant des dispositifs encore peu utilisés (lumière de couleur bleue)
  • Ouvriers et auto entrepreneurs

    Chrycap - 10 Décembre 2017 - 20h04
    Il est tout simplement inacceptable que les ouvriers et les autoentrepreneurs meurent plus sur les routes que les autre catégories sociaux professionnelles. C''est bien la raison pour laquelle il faut réduire le nombre et la vitesse des véhicules sur les routes.
    pierre2
    Bof ! Le nombre de véhicules a été multiplié par 3 en 40 ans, et le nombre de tués par 5. Il n'y a pas de relation entre les deux. Quant à la vitesse, vu l'échec de l'expérimentation 80 km/h, sur laquelle le gouvernement n'a même pas la décence de communiquer, inutile d'insister. Il y a des solutions plus urgentes et plus efficaces.
    • Pas d'accord
      1
    pierre2
    nombre de tués divisés par 5...
    • Pas d'accord
      1
    Stéphane Ascoët
    N'importe quel véhicule à moteur est un révélateur de conflits personnels.
    • Pas d'accord
      0
  • La simplification de la répartition des compétences concernant la sensibilisation à la sécurité routière

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h29
    Clarifier les compétences entre l'Etat, le département, les agglomérations, les communes, qui s'occupent toutes de la sensibilisation entraînant un manque de lisibilité et une efficience globale à optimiser
  • L'adaptation de la réglementation aux nouveaux modes de déplacements

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h20
    Proposer une réglementation spécifique pour les nouveaux engins de déplacement personnel type monoroues, trottinettes électriques …
    Rmy Jcquemot
    Et aussi interdire les voitures sans permis sur les axes principaux (nationales)
    • Pas d'accord
      0
    Pascal
    la réglementation est déjà bien fournie. Elle sera toujours en retard sur les usages. Prévention, éducation ,respect. La loi n'est là que pour règler des cas de conflits.
    • Pas d'accord
      0
    pierre2
    Pas d'accord. Sauf si on veut bien sûr étouffer dans l'oeuf, ces nouveaux modes de transports doux et électriques. Il n'y a aucune raison que ces engins soient plus pénalisés ou plus réglementés que le plus banal des vélos (électriques ou pas).
    • Pas d'accord
      0
  • La sécurisation des véhicules

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h16
    Les accidents impliquant des ouvertures de portière (Véhicules Légers) sont en augmentation depuis que les véhicules sont équipés de dispositifs de rabattage automatique des rétroviseurs. Il faudrait interdire ces dispositifs tant que le conducteur est dans la voiture et ne les autoriser qu'à la fermeture de l'extérieur du véhicule
    De la même manière, il serait intéressant pour éviter les accidents impliquant des Poids Lourds, de rendre obligatoire en agglomération l'installation de rétroviseurs de classe V pour tous les véhicules de plus de 7,5 tonnes
  • A chacun ses risques

    Cap au Nord Entreprendre - 07 Décembre 2017 - 10h49
    Pour les transports en commun :
    - Renouveler le parc qui est vétuste
    - Favoriser la circulation en voie propre

    Pour les automobilistes :
    - Réorganiser les temps de travail pour réduire les flux
    - Les former tout au long de la vie sur la sécurité routière
    - Encourager les déplacements groupés
    - Revoir aménagement et urbanisme qui impactent directement sur l'accidentologie
    - Faciliter l'achat de véhicules propres et sécures

    Pour les modes doux :
    - Créer des voies dédiées
    - Former les cyclistes, "trottinettistes", etc. au code de la route et aux précautions nécessaires pour se déplacer le plus sûrement possible

  • Accidents de la route...

    pierre2 - 07 Décembre 2017 - 00h56
    J'observe que depuis que la DSR (direction de la sécurité routière) est passée de la tutelle du ministère des transports au ministère de l'intérieur :
    - la mortalité routière a tendance à stagner
    - rarement j'ai assisté à des décisions aussi incongrues dans le domaine... (des gants obligatoires pour les motards, à l'éthylotest obligatoire dans la boîte à gant, en passant récemment par la volonté de faire rouler tout le monde à 80 km/h).

    Enfin, je dis ça, je dis rien...
  • Elargir les trottoirs

    vope33 - 06 Décembre 2017 - 17h31
    Lors des restructurations de voirie, il faudrait élargir les trottoirs afin de réduire la largeur des chaussées.
    Les trottoirs larges et la plantation d'arbres le long des rues ou des routes ont un impact direct sur la réduction de la vitesse
    JAJA40
    Les trottoirs pour piétons doivent faire plus de 1,50m Des pistes cyclables séparés de la chaussée par une bande enherbée et plantée permettraient en plus de -securiser et favoriser les circulations douces -zone plantées stockage carbone et biodiversité -réduction des surfaces imperméabilisées -reduction de la chaleur des villes -qualité de vie des espaces désirables
    • Pas d'accord
      0

J'ajoute ma contribution

La concertation des Assises Nationales de la mobilité est désormais clôturée.

Back to top