Ajouter ma contribution
  • Journée : j'ouvre ma portière, je regarde.

    villenvrai - 21 Novembre 2017 - 21h53
    Campagne de prévention portières ouvertes/cyclistes.
    Journée portières automobiles: aujourd'hui je regarde quand j'ouvre ma portière, l'impact sur le cycliste est terrible.
  • Inciter et gouverner le développement des voies vertes

    ASGUM Roller et Skateboard - 21 Novembre 2017 - 15h27
    - Soutenir les collectivités techniquement et financièrement pour que les voies vertes ne soient plus un gouffre financier mais un vrai projet de développement local et touristique.

    - Prolonger les pistes cyclables dans les ronds points au lieu de les interrompre, avec priorité aux cycles et autres modes de transports rapides (roller, etc.).

    - Prioriser systématiquement la priorité aux usagers des voies vertes lors des croisements. Rare en France, Généralisé dans d'autres pays.

    - Réduire les vitesses autorisées sur les tronçons de route partagés ou les tronçons intermédiaires entre deux voies cyclables.

    - Prioriser les voies "propres", clairement séparées de la chaussée.
  • Réduire la vitesse

    titinawack - 18 Novembre 2017 - 19h07
    Cela a l'air insurmontable (la barrière psychologique est la plus forte), mais les avantages sont trés trés nombreux. Accessoirement cela fait diminuer le nombre de morts
  • Signalétique intelligente

    Christophe Clement - 17 Novembre 2017 - 21h19
    Bien que relevant d'un important investissement, une signalétique intelligente serais une solution à bien des problèmes.
    Par exemple, en ville, des dos d'âne qui se lèverais uniquement lorsque les véhicule dépasse la vitesse autorisé. Chaque fois que cela à été testé, cela a été très concluant.
    Autres exemple, les limitations de vitesses. Déjà en place dans certains endroit, cela permet de faire fluctuer la vitesse en fonction du trafic, mais avec une modification. Lorsqu'une autoroute est libre de circulation, une vitesse plus élevé pourrait être accepter, ainsi les limitations actuel serait mieux comprises.
    En campagne, une meilleur signalétique visuelle des croisements. Comme dans d'autres Pays d'Europe, indiquer le côté de la route rencontrer permet une meilleur préparation, de même que de doublement des panneaux (le même de chaque côté de la route)
  • Contrôle technique des conducteurs

    Christophe Clement - 17 Novembre 2017 - 21h09
    Partant du principe que les conducteurs sont plus dangereux que les véhicules eux même, je propose une remise à niveau et un test de conduite tous les deux ans dès que la quatrième années de permis.

    A titre personnelle j'effectue environ 1 500 km/ semaines et pourtant je me rend bien compte que je peux être dangereux dans certaines conditions, mais j'évite encore plus d'accident par la non compréhension du code de la route, qui évolue régulièrement, de certaines personnes.
  • Construire des infrastructures de transports sûres

    Club des Stéphanois de Paris - 17 Novembre 2017 - 15h15
    Pour réduire les accidents dans les transports, nous pensons qu'il faudrait d'abord construire des infrastructures solides permettant d'accueillir le trafic qui transite par elles chaque jour. Avec pour exemple, un trajet que nous connaissons bien, le trajet Saint-Etienne / Lyon, que chaque stéphanois ou lyonnais redoute. L'A47 ne permet pas pour l'instant de circuler dans des conditions de sécurité acceptables, quand on sait le nombre d'accidents ou d'incidents de toutes natures qui s'y produisent chaque année. Une nouvelle infrastructure, comme l'A45 qui a reçu sa DUP depuis 9 ans déjà, permettrait à coup sûr de résoudre ce problème de sécurité.
  • Accidents dansles transports ...

    DL - 17 Novembre 2017 - 11h40
    Ou accidents de voiture ?!!! La priorité de ces dernières décennies n'a-t-elle pas été d'augmenter la sécurité des seuls automobilistes dont les accidents sont souvent liés aux "excès" de vitesse, par ex. : l'augmentation de 50% de la masse des voitures n'est-elle pas liée aux critères de sécurité, l'abattage des arbres ou la mise en place de "barrières de sécurité" se préoccupe-t-elle des autres usagers (cyclistes, …) ?
  • Rendre obligatoire su second éclairage indépendant de celui existant à l’arrière des vélos

    Claude MARZAT - 16 Novembre 2017 - 12h30
    Trop souvent les éclairages vendus avec les vélos ne sont pas fiables soit parce que le contact avec la pile est oxydé ou interrompu par les chocs du revêtement soit encore et c’est le plus souvent le cas parce que ladite pile est en fin de vie et s'éteint sans que le cycliste en soit averti lorsqu'il roule.
    Il faut comme on l'a fait pour les voitures qui au départ n'avait qu'un seul éclairage arrière rendre obligatoire un second soit identique soir sur un accessoire mobile comme sur un sac à dos par exemple sachant que ces éclairages amovibles sont de quelques euros.
    On pourrait aussi suggérer aux équipementiers qu'ils sortent un modèle de feu arrière avec deux LEDS et deux piles boutons distinctes de façon à en avoir toujours au moins une en état de marche. Parions que le premier qui le fera verra ses ventes doubler !.
  • Bandes colorées pour rappel limitation de vitesse

    Claude MARZAT - 16 Novembre 2017 - 12h25
    Trop souvent les vitesse maximales changent dans des très courts espaces. Il suffit de doubler un véhicule pour qu'un panneau de changement de vitesse échappe à la vue ou que l'on soit quelques instants distrait de la vision du bord de route.
    Des colorations différentes des pointilles marquant les bas côtés éviteraient des excès de vitesses non voulus et des risques d'accidents sans comptés des pénalités

    Par exemple 90 ou 130 on reste en blanc 70 en orange et 50 en rouge
  • expérience en Norvège et vitesse

    Dominique Bied - 14 Novembre 2017 - 17h34
    En tant qu'intervenant sécurité routière, je peux dire que la sécurité routière et le sentiment de sécurité qui rendrait agréable la route est lié à la réduction des vitesses maximum sur tous les réseaux et au respect des distances de sécurité. Je reviens de Norvège qui est un des meilleurs élèves en Europe et dans le monde. Les vitesses y sont très sages et les modes doux sont respectés au delà de ce qu'on peut imaginer en France.
    Je roulais à 7km/h à vélo dans un col de Norvège. 100% des motorisés, les poids lourds plus encore que les voitures, attendaient à distance derrière moi, pour doubler, que la voie d'en face soit libre. Je n'ai jamais essuyé un quelconque coup de Klaxon, ni un appel de phare. Ce petit exemple montre comment ce pays, avec la réduction des vitesses et de la formation continue a réussi à obtenir des résultats exceptionnels en matière de sécurité routière. Nous pouvons suivre cet exemple, il suffit de le vouloir.
  • Limiter le permis de conduire dans le temps

    Franck Bennehard - 14 Novembre 2017 - 13h37
    Le permis ne devrait plus être acquis pour la vie. Il faudrait limiter sa validité à un certain nombre d'années (10 ans par exemple) et pouvoir le renouveler par le simple passage d'un petit examen, genre code la route. Je vous laisse débattre sur le fait que cet examen soit payant ou non, là n'est pas mon propos.
    Cela permettrait à beaucoup de personnes de réapprendre le code de la route qu'elles oublient avec le temps.
  • Dissocier les 2 roues, piétons et circulation carbonée

    Gilles92400 - 13 Novembre 2017 - 22h56
    Pour réduire les situations de conflits (et donc d'accidents) entre usagers vulnérables et moins vulnérables, il n'est qu'à chercher les solutions dans les pays qui y réussissent depuis 50 ans (Pays-bas, Allemagne...).

    Le principe : créer des voies dissociées et sécurisées où les vulnérables côtoient le moins possible la circulation motorisée, ou alors dans des espaces sécurisés (croisements orthogonaux, protégés et visibles-lisibles). Les solutions à l'économie (bandes cyclables peintes en bord de route) ne servent qu'à générer le risque en se donnant bonne conscience.

    Tant que ces espaces ne seront pas dissociées, il est fondamental de changer les états d'esprit (apprentissage, communication) de tous les usagers : abandonner les comportements guidés par "le droit", en favorisant l'analyse du risque et en intégrant le droit à l'erreur, ainsi que la protection du plus vulnérable, voire le droit au remerciement...
Back to top