Mortalité routière... (1)

pierre2 - 04 Décembre 2017 - 19h19
Comme on le sait, comment pourrait l'ignorer, avec des piqures de rappel mensuelles (quand celles du chômage sont passées au trimestre), la mortalité routière stagne.
Or, l'analyse des chiffres indique que cette stagnation est due à une augmentation de la mortalité des piétons et des cyclistes (quand tous les autres modes de déplacements enregistrent des chiffres à la baisse).
C'est du, semble-t-il, à l'imprudence de certains d'entre eux, qui traversent, pour les piétons, la rue sans regarder, le casque ou le téléphone à l'oreille, ou qui naviguent dans la circulation, pour les cyclistes, sans trop se soucier de leur environnement, brulant parfois quelques feux rouges, remonter des sens interdits, chose que le législateur, fort sympathique, les a désormais autorisés à faire.
Alexis Fraisse
Petit détail à prendre en compte : les cyclistes et les piétons sont la plupart du temps tués par des voitures ou des camions. Donc moins de voitures et de camions sur les routes = moins de cyclistes et de piétons tués.
  • Pas d'accord
    0
Christophe Collard
Tant que les voitures occuperont 90 % de la voirie et plus puisque les conducteurs se gareront sur les trottoirs et les voies réservées aux cyclistes, nous n'aurons aucun crédit pour donner la leçon à ces cyclistes et piétons.
  • Pas d'accord
    0
Pascal
respect tolérance ... attention aux autres ...
  • Pas d'accord
    0
Back to top