Mobilités plus sûres : réduire les accidents et les risques

Comment adapter le code de la route aux nouveaux modes de déplacements (véhicule autonome, vélo, …) ?

Ajouter ma contribution
  • Faites confiance aux cyclistes !

    ocivelo - 11 Décembre 2017 - 20h54
    Les cyclistes roulent à faible vitesse, ils ont un champ de vision large et entendent bien l'environnement. Dans une dizaine d'années, ils seront plus nombreux que les automobiles dans les villes. Il faut leur faciliter la vie en généralisant les dispositifs existants : cédez-le-passage aux feux, zone 30 en ville. Aujourd'hui, la mise en place de ces dispositifs innovants est laissée à la discrétion des collectivités territoriales, cela prend beaucoup de temps. L'Etat ne pourrait-il pas faire accélérer ce mouvement ?

    Avec tous les avantages du vélo pour la santé, la qualité de l'air et la vitalité urbaine, les vélos plus nombreux, c'est aussi moins d'accidents.

    Ocivélo, association d'usagers du vélo à Saint-Etienne

    Vergnangeal JF
    Oui mais attention au casque avec de la musique...
    • Pas d'accord
      0
  • Réforme du régime de responsabilité et développement du tourner à droite pour les cyclistes

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h46
    Développement généralisé du « tourner à droite » pour les cyclistes, ainsi qu’une réforme du régime de responsabilité en prévision de l’autonomisation progressive des véhicules sont à notre sens souhaitables.
  • Comportement dangereux des cyclistes

    Olivier_R - 11 Décembre 2017 - 13h06
    Le comportement de nombreux cyclistes en ville est de plus en plus dangereux, notamment mais pas seulement au détriment des piétons : non-respect des panneaux STOP, des feux rouges et des passages piétons « protégés » (ils ne le sont plus du tout!), circulation sur les trottoirs, circulation de nuit sans éclairage. Les piétons se sentent de plus en plus agressés. Sans aller jusqu’à créer un permis de conduire obligatoire pour les cyclistes, une formation générale des cyclistes à une conduite courtoise et sûre est nécessaire. L’autorisation donnée aux cyclistes de circuler à contresens dans des rues étroites à sens unique, déjà très encombrées par le stationné, moyennant le marquage à la peinture d’un pseudo-couloir, est accidentogène, il faut y mettre fin immédiatement.
    zBïty
    "L’autorisation donnée aux cyclistes de circuler à contresens dans des rues étroites à sens unique, déjà très encombrées par le stationné, moyennant le marquage à la peinture d’un pseudo-couloir, est accidentogène, il faut y mettre fin immédiatement." FAUX! En Belgique, où le double-sens cyclable existe depuis 11 ans : (lien supprimé) À Paris, ville peu réputée pour sa circulation apaisée, qui comporte 215km de double-sens cyclable : (lien supprimé)
    • Pas d'accord
      0
  • mieux sécuriser les cyclistes dans les croisements de route

    Le Nez au Vent assoc - 11 Décembre 2017 - 11h40
    Pour mieux sécuriser les cyclistes dans les croisements de route, il serait bien de :
    - donner la priorité aux cyclistes sur les pistes cyclables pour les traversées de routes (comme pour les piétons sur un passage protégé)
    - de peindre en rouge les pistes cyclables dans les carrefours et traversées de route afin de mieux signaler aux automobilistes l'arrivée possible de cyclistes.
    - améliorer la signalétique pour les cyclistes avant les carrefours,
    Comme cela existe dans d'autres pays européens.
    zBïty
    Peindre en VERT ? ^^
    • Pas d'accord
      0
  • Assurer la cohabitation des EDP dans les diverses voies de circulation

    Willy Berthelot - 11 Décembre 2017 - 09h23
    Les conditions d’usage des “Engins de déplacement personnels” (trottinettes, trottinettes électriques, gyropodes, …) doivent être clairement encadrées. Une réglementation doit être établie afin d’assurer une cohabitation efficace entre les différents EDP. Exemple : trottoir < 15 km/h < piste cyclable < 30 km/h < route​
    “Lorsque je me rends au travail avec ma trottinette électrique, je me mets en danger en circulant au milieu des voitures, je dérange les piétons en roulant sur le trottoir et les cyclistes ne comprennent pas que j’emprunte la piste cyclable. Je souhaite que les critères d’utilisation de ces différentes voies soient repensés, non pas en fonction du type de véhicule (motorisé ou non) mais selon la vitesse de circulation.”
  • réduire les opportunités de stationnement automobile

    Chrycap - 10 Décembre 2017 - 19h33
    L'espace dévolu aux voitures dans l'espace publique doit être payant et réduit, et plus la voiture est grosse et consomme du carburant plus l'espace public doit être chèrement payé. Réduire cet espace dévolu à la voiture c'est le remplacer par des arbres. Plus il y a d'arbres, plus nous marcherons à pied.
    ALG
    nnnn L'espace public doit être rendu aux piétons. D'accord pour qu'il soit loué aux automobilistes. Donc parking plus chers.
    • Pas d'accord
      0
  • Sens unique et double sens cyclable

    Chrycap - 10 Décembre 2017 - 19h30
    La réduction de vitesse devrait être générale, 90 sur autoroutes, 50 sur nationales et départementales, et 30 en ville, 20 aux abords des écoles. Où allons-nous si vite! Le bruit, la pollution seront réduits et la sécurité augmentée. Les personnes âgées, peu mobiles ou malvoyantes se sentiront en sécurité et c'est la moindre des choses.
    Comme réforme radicale, je propose de multiplier les voies à sens unique avec doubles sens cyclable 10% de plus chaque année dans chaque grande ville ou commune. Parallèlement, je pense qu'il faut inventer des scooters pratiques, utilisables par tous et alimentés avec de méthane issu des déchets ou par de l'électricité auto produite. Les scooters seraient bien sûr produits à partir des carcasses de voitures devenues obsolètes.



  • Transport doux

    Atoutcommunay - 10 Décembre 2017 - 13h26
    - Pour rendre les transports doux plus sûrs et plus solidaires, il faut, dès l’école primaire commencer l’apprentissage : de l’usage du vélo et des règles de sécurité routière.
    Quelques écoles organisent des « classes vertes » à vélo. Il faut les encourager, inciter à le faire en leur facilitant les choses particulièrement en limitant les aspects administratifs.
    - Sécurité dans les transports en commun :
    - Par des campagnes de civisme (télévision, etc…), inciter les gens à réagir - sans se mettre en danger- lorsqu’ils sont témoins d’agressions : ne pas détourner la tête, oser interpeller les autres voyageurs pour montrer que l’on est plusieurs et capables de réagir, déclencher l’alarme …

  • Priorité aux piétons

    titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h38
    Rendre sa place à l'homme : la priorité aux piétons doit être rendue obligatoire sur toutes les voies de circulation pour protéger les piétons. Et non plus seulement aux passages piétons.
    Stéphane Ascoët
    En théorie c'est déjà le cas
    • Pas d'accord
      0
  • Les gros véhicules non prioritaires

    titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h37
    C'est déjà l'esprit du code mais il faut le graver dans le marbre : un vélo est prioritaire sur un 38 tonnes. Un deux roue doux (moins de 25 km/h sans obligation de faire semblant de pédaler par exemple).
  • 120 km/h sur autoroute

    titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h34
    Moins de morts, moins de CO2, moins de fatigue, allons, agissons !
    Chrycap
    90 sur autoroute, 50 sur route départementale et 30 en ville, 20 aux abords des écoles.
    • Pas d'accord
      0
    Chrycap
    90 sur autoroute , c'est la moindre des choses!
    • Pas d'accord
      0
  • 80 km/h sur route

    titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h34
    Economies quand tu nous tiens :
    Moins de morts,
    moins de rentabilité temps de la voiture sur les transports alternatifs
    moins de carburant et de CO2...

    Mais qu'attendons nous?
    Rmy Jcquemot
    Un passage à 80 augmentera le nombre de dépassement donc d'accidents. Il faut prendre en compte un seuil psychologique. Une harmonisation des comportement et des vitesses est nécessaire pour réduire au plus les écarts de vitesse entre les gens, donc les accidents. Le Danemark est passé de 80 à 90kmh => baisse du nombre de victimes et d'accidents. De plus, 80km/h en 4e vitesse pollue plus que 90 en 5e.
    • Pas d'accord
      1

J'ajoute ma contribution

La concertation des Assises Nationales de la mobilité est désormais clôturée.

Back to top