Mobilités plus sûres : réduire les accidents et les risques

Comment adapter le code de la route aux nouveaux modes de déplacements (véhicule autonome, vélo, …) ?

Ajouter ma contribution
  • Favoriser les expérimentations

    Syndicat Mixte de Transports de La Réunion - 13 Décembre 2017 - 08h31
    - Favoriser les expérimentations d'aménagement de voirie en faveur des TC, les voies à occupation multiple
    - Favoriser les essais de véhicules autonomes sur les voiries
    - Réduire les vitesses de circulation
  • DOUBLE sens cyclable, une norme comme la priorité à droite

    Benoit Beroud - MOBIPED - 12 Décembre 2017 - 22h41
    Le DOUBLE sens cyclable doit devenir la règle au même titre que la priorité à droite pour :
    - une simplicité de compréhension des usages par tous,
    - apporter un véritable avantage compétitif au cycliste
    - accélérer sa mise en place instantanée plutôt que d'attendre la décision politique pour une pose de panneau et du marquage au sol qui contribue à la complexité visuel.

    Si ce n'est pas possible, toutes créations de double sens cyclable se traduit par le remplacement du panneau "sens interdit" par "interdit aux véhicules motorisés". Ainsi, le sens de circulation de la voirie n'est pas attribué aux seuls flux motorisés. Les piétons l'utilisent déjà dans les 2 sens.
  • Vitesse limitée à 30 en ville avec agencement rapide de l'espace public hors quelques grands axes

    Benoit Beroud - MOBIPED - 12 Décembre 2017 - 22h39
    La réduction de la vitesse favorise la vie de proximité, les commerces de proximité et réduit la dangerosité des collisions, tout en favorisant les mobilités actives.

    Toutefois, les vitesses et trajectoires des modes motorisés doivent être contraintes. La France doit passer d'une logique d'aménagement de la voirie à une logique d'agencement de l'espace public, un bac à arbre posé au milieu de la route permet d'atteindre les objectifs de la zone 30, à moindre coût avec une application très rapide (cf. pays scandinaves, pays germanophones).

    Interdiction d'avoir plus de 3 voies sur les grands axes (contre exemple des quais du Rhône rive droite à Lyon)
  • Du code de la route au code de l'espace public

    Benoit Beroud - MOBIPED - 12 Décembre 2017 - 22h34
    Ouvrir un chantier de refonte totale serait judicieux pour rééquilibrer le rapport de force de la voiture ultra-dominante, en adéquation avec la nécessité d'améliorer la praticabilité de la marche et du vélo.

    L'intitulé "Code de la route" biaise de fait le débat car il ne prend pas en compte toutes les interactions de situation de mobilité sur l'espace public. Une vision de bâti à bâti serait plus judicieuse.

    Une réflexion sur les bases de la conception universelle permettrait d'alléger les règles de cohabitation et de partage de l'espace routier et ainsi diminuer la charge mentale et simplifier son usage.

    Ce code de l'espace public aurait des sous-déclinaisons, notamment pour avoir les autorisations de conduites de certains véhicules.
  • Le vélo, un nouveau mode de déplacement ?

    Benoit Beroud - MOBIPED - 12 Décembre 2017 - 22h31
    Désolé mais vous avez écrit une belle bêtise. Renouveau, oui. Nouveau, non !
  • Aucune modification du code de la route sans passage par le Parlement !

    michel - 12 Décembre 2017 - 19h16
    Très souvent, les décisions en matière de sécurité routière sont prises par la seule administration, souvent pour contenter certains lobbies sécuritaires qui ne représentent qu'eux-mêmes (par exemple la LCVR dont le nombre d'adhérents est gardé secret) et certains autres lobbies industriels qui visent avant tout leur intérêt financier...
    Des dizaines de mesures sont ainsi prises, souvent sur des bases purement dogmatiques et purement médiatiques, sans que les représentants du peuple aient leur mot à dire, et sans qu'aucun bilan ne soit jamais dressé.
  • Moins vite mieux vu!

    AuTour - 12 Décembre 2017 - 16h35
    Limitation des vitesses des véhicules sur tous les axes sécurisera les véhicules les moins rapides
    Limitation de vitesse à 30 en ville: panneau 30 en début d’agglomération à la place du 50, grands marquages au sol bien visibles pour indiquer des spécificités (voies réservées, vitesses) .
    Que la signalisation donne priorité aux piétons et aux vélos.
    Démocratiser les éclairages performants pour les vélos, conseiller le rétroviseur.
  • Faites confiance aux cyclistes !

    ocivelo - 11 Décembre 2017 - 20h54
    Les cyclistes roulent à faible vitesse, ils ont un champ de vision large et entendent bien l'environnement. Dans une dizaine d'années, ils seront plus nombreux que les automobiles dans les villes. Il faut leur faciliter la vie en généralisant les dispositifs existants : cédez-le-passage aux feux, zone 30 en ville. Aujourd'hui, la mise en place de ces dispositifs innovants est laissée à la discrétion des collectivités territoriales, cela prend beaucoup de temps. L'Etat ne pourrait-il pas faire accélérer ce mouvement ?

    Avec tous les avantages du vélo pour la santé, la qualité de l'air et la vitalité urbaine, les vélos plus nombreux, c'est aussi moins d'accidents.

    Ocivélo, association d'usagers du vélo à Saint-Etienne

    Vergnangeal JF
    Oui mais attention au casque avec de la musique...
    • Pas d'accord
      0
  • Réforme du régime de responsabilité et développement du tourner à droite pour les cyclistes

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h46
    Développement généralisé du « tourner à droite » pour les cyclistes, ainsi qu’une réforme du régime de responsabilité en prévision de l’autonomisation progressive des véhicules sont à notre sens souhaitables.
  • Comportement dangereux des cyclistes

    Olivier_R - 11 Décembre 2017 - 13h06
    Le comportement de nombreux cyclistes en ville est de plus en plus dangereux, notamment mais pas seulement au détriment des piétons : non-respect des panneaux STOP, des feux rouges et des passages piétons « protégés » (ils ne le sont plus du tout!), circulation sur les trottoirs, circulation de nuit sans éclairage. Les piétons se sentent de plus en plus agressés. Sans aller jusqu’à créer un permis de conduire obligatoire pour les cyclistes, une formation générale des cyclistes à une conduite courtoise et sûre est nécessaire. L’autorisation donnée aux cyclistes de circuler à contresens dans des rues étroites à sens unique, déjà très encombrées par le stationné, moyennant le marquage à la peinture d’un pseudo-couloir, est accidentogène, il faut y mettre fin immédiatement.
    zBïty
    "L’autorisation donnée aux cyclistes de circuler à contresens dans des rues étroites à sens unique, déjà très encombrées par le stationné, moyennant le marquage à la peinture d’un pseudo-couloir, est accidentogène, il faut y mettre fin immédiatement." FAUX! En Belgique, où le double-sens cyclable existe depuis 11 ans : (lien supprimé) À Paris, ville peu réputée pour sa circulation apaisée, qui comporte 215km de double-sens cyclable : (lien supprimé)
    • Pas d'accord
      0
  • mieux sécuriser les cyclistes dans les croisements de route

    Le Nez au Vent assoc - 11 Décembre 2017 - 11h40
    Pour mieux sécuriser les cyclistes dans les croisements de route, il serait bien de :
    - donner la priorité aux cyclistes sur les pistes cyclables pour les traversées de routes (comme pour les piétons sur un passage protégé)
    - de peindre en rouge les pistes cyclables dans les carrefours et traversées de route afin de mieux signaler aux automobilistes l'arrivée possible de cyclistes.
    - améliorer la signalétique pour les cyclistes avant les carrefours,
    Comme cela existe dans d'autres pays européens.
    zBïty
    Peindre en VERT ? ^^
    • Pas d'accord
      0
  • Assurer la cohabitation des EDP dans les diverses voies de circulation

    Willy Berthelot - 11 Décembre 2017 - 09h23
    Les conditions d’usage des “Engins de déplacement personnels” (trottinettes, trottinettes électriques, gyropodes, …) doivent être clairement encadrées. Une réglementation doit être établie afin d’assurer une cohabitation efficace entre les différents EDP. Exemple : trottoir < 15 km/h < piste cyclable < 30 km/h < route​
    “Lorsque je me rends au travail avec ma trottinette électrique, je me mets en danger en circulant au milieu des voitures, je dérange les piétons en roulant sur le trottoir et les cyclistes ne comprennent pas que j’emprunte la piste cyclable. Je souhaite que les critères d’utilisation de ces différentes voies soient repensés, non pas en fonction du type de véhicule (motorisé ou non) mais selon la vitesse de circulation.”

J'ajoute ma contribution

La concertation des Assises Nationales de la mobilité est désormais clôturée.

Back to top