Autoriser les chemins de halage pour les cyclistes

AF3V - 17 Novembre 2017 - 15h38
Les conditions de circulation sur les chemins de halage sont fixées en France par l’article 62 du décret du 6 février 1932, retranscrit en 2013 dans le Code des Transports, qui interdit toute circulation si ce n’est à pied ou en véhicule de service sur les berges des canaux. Cette interdiction se concevait à l’époque où se pratiquait le halage des péniches. Elle est aujourd’hui dépassée au regard de l’évolution des techniques de navigation et des évolutions apportées par le « Code de la rue » qui encouragent la cohabitation des usagers. Les chemins de halage sont déjà des itinéraires sécurisés et directs répondant au besoin de mobilité quotidienne des habitants. La réglementation actuelle va à l’encontre de la volonté exprimée par le nouveau gouvernement d’optimiser les infrastructures existantes.
L’AF3V propose que l’article 62 du décret du 6 février 1932 retranscrit dans le Code des Transports soit modifié pour autoriser les cyclistes à circuler sur l'ensemble des chemins de halage.
levelocestlavie
ces chemins de halages sont des voies accessibles, sans autre difficulté (somme toute mineure) que leur revêtement parfois dégradé, permettent de parcourir des distances considérables sans emprunter des routes à fortes circulation, et bien souvent de relier des villes de toutes tailles et les campagnes. Convenablement entretenus et mis en valeur, ils pourraient considérablement accroître le potentiel touristique à peu de frais.
  • Pas d'accord
    1
Christophe Magnier
c'est une solution facile et déjà largement pratiquée. Autant mettre le droit en conformité avec la pratique.
  • Pas d'accord
    0
Philippe Tostain
L’État est garant de la réalisation du SN3V, VNF est un établissement public de l'Etat, nombre d'itinéraires du SN3V empruntent des chemins de halage, VNF est donc comptable de leur réalisation ou programmation et de la mise en conformité des dispositions réglementaires qui entravent ce programme depuis... 1932 pour la réglementation, 1998 pour le Schéma national.
  • Pas d'accord
    0
Quentin Porcherot
Les chemins de hâlage ont l'avantage d'être très peu dénivelés. Mais les ouvrir aux cyclistes pose pas mal de lourdeurs administratives (responsabilité, sécurité) que la loi ferait bien d'alléger.
  • Pas d'accord
    0
Back to top