Prioriser l'entretien du réseau routier et cesser d'augmenter les taxes

Automobile Club Association - 06 Décembre 2017 - 15h07
Il faut une meilleure coordination entre les différents acteurs de l’Etat dans la politique des transports, comme recommandé par la Cour des Comptes dès 2012 à l’occasion de son bilan de la décentralisation routière. Les automobilistes français et plus largement européens apportent une contribution significative aux budgets publics, bien au-delà des recettes nécessaires pour couvrir les coûts d'exploitation, de maintenance, de renouvellement et d'amélioration du réseau routier. Il faut de cesser d'augmenter les taxes actuelles ou d'en imposer de nouvelles aux automobilistes, de s'appliquer à mieux exploiter l'excédent des recettes générées par le transport routier pour garantir une mobilité sécurisée, écoresponsable, performante et accessible à tous et de faire du développement et de l'entretien constant du réseau routier une priorité.
Back to top