Pour un modèle ferroviaire plus fiable

Noé Mignet - 03 Décembre 2017 - 22h10
A l'heure de l'ouverture à la concurrence, des économies et de la sous-traitance, il est plus que primordial que SNCF cesse de raisonner par le profit et qu'elle raisonne pour ses usagers.

En effet, l'opérateur historique semble tout faire pour dégoûter les passagers du trains. Les suppressions de petites lignes handicapent grandement les personnes qui les empruntent de même que le remaniement des horaires. Toutes ces décisions sont prises sans concertation avec les usagers concernés. Quans des solutions de remplacement sont prises, il s'agit à chaque fois de bus. A l'heure de la plus grande crise écologique qu'ait connu l'humanité, ces décisions sont hallucinantes.
Les suppression de postes indispensables (agents de manœuvres, ASCT, agents gel, aiguilleurs, etc) sont un coup portés à la sécurité des usagers et des employés (qui se voient rajoutés de plus en plus de charges de travail avec de moins en moins de moyens) qui se répercute sur la fiabilité du réseau et la ponctualité.
Fabrice Maicel
Et si RFF cédait l'exploitation des lignes dite peu rentable pour la SNCF à des sociétés de transports "privés" (avec bien sur les mêmes exigences de sécurité qui s'applique à la SNCF). Cela ne permettrait-il pas de maintenir une offre de transport sur des lignes desservant des territoires ruraux ou en dehors des grands bassins économiques (souvent des métropoles urbaines) ? Et si on re-équilibrait territorialement l'activité et le développement économique en utilisant les infrastructures de transport en place plutôt que de pousser à la concentration urbaines dans et en périphéries des grandes agglomérations.
  • Pas d'accord
    0
Back to top