Prise en compte dans les PLU, PDU et PLH des mobilités actives, zones piétonnes, intermodalité, densifier l'habitat

CESE ADT - 01 Décembre 2017 - 12h38
Le CESE préconise que : PLU et PDU prennent davantage en compte les mobilités actives ; les PLH intègrent un volet volontariste consacré au vélo et à la marche ; les projets d’aménagement et d’urbanisme prennent en compte les enjeux de mobilité ayant un impact sur la santé et/ou une dimension sociale en développant les zones piétonnes et des parcs de stationnement pour favoriser usage des transports en commun et mobilités actives ; la mise au point d’itinéraires cyclables en site propre soit étendue aux infrastructures existantes, et non plus seulement à l’occasion de constructions ou de rénovations des voies urbaines.
La conception de l’espace public doit intégrer les besoins de mobilité des femmes, tel le recours à l’automobile pour de courts trajets, liés à la conciliation des temps.
Dans le rural, le CESE appelle à densifier l’habitat en centres bourgs et à promouvoir le développement du logement social dans les bourgs centres où le taux de logements vacants est faible.
Back to top