Simplifier l’implantation des espaces logistiques

Pole mobilité - Compublics - 22 Novembre 2017 - 16h19
L’implantation d’espaces logistiques est soumise à des régimes d’autorisations relatifs aux installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) et aux normes Seveso, lesquels sont souvent considérés par les acteurs du secteur comme trop contraignantes.
Le problème se pose de manière d’autant plus forte dans les espaces mixtes qui accueillent d’autres activités que celle de la plateforme logistique. C’est le cas des parcs de stationnement qui, du fait de la réduction de leur fréquentation, sont aujourd’hui considérés comme un gisement intéressant pour l’implantation d’espaces logistiques urbains.
Le Club du Dernier Kilomètre de Livraison (CDKL) invite le gouvernement à étudier les conditions d’une simplification des régimes d’autorisations et de la règlementation applicables aux espaces logistiques urbains et infrastructures afférentes (réseaux d’avitaillement en énergies/carburants alternatifs notamment) afin d’en faciliter le déploiement.
Back to top