Mobilités plus soutenables : revoir les modèles économiques et la gouvernance

De quelle manière les règles d’urbanisme pourraient-elles contribuer à une meilleure mobilité ?

Ajouter ma contribution
  • Densifier autour des TC, introduire les modes alternatifs dans les règles des documents d'urbanisme

    Syndicat Mixte de Transports de La Réunion - 13 Décembre 2017 - 08h23
    - Densifier les centres urbains, autour des axes de transports collectifs en particulier
    - Il faut chercher à mettre les gros générateurs comme les centres commerciaux, les collèges, les lycées, les zones d’emplois sur le parcours logiques des lignes et non pas excentrés et accessibles uniquement par le biais de lignes spécifiques. Ces objectifs sont ceux déjà définis par le code de l’urbanisme ; restent à les traduire dans les documents de planification spatiale et à les appliquer.
    - Introduire la réflexion sur la mobilité au cœur d’un projet d’équipement, d’urbanisation ou d'aménagement et non pas le traiter de manière curative, une fois le projet bouclé
    - Imposer dans les documents d’urbanisme des règles sur le nombre de stationnements vélo minimal près des équipements, dans les résidences nouvelles
    - Imposer des réserves pour places d’autopartage (yc installations pour de la recharge de véhicules électriques) dans les projets d’aménagement nouveaux
  • ZONES DE MARAICHAGE-

    JAJA40 - 12 Décembre 2017 - 18h33
    Des zones de maraîchage à proximité immédiate des gens permettraient de réduire les flux de nourriture.
    La plantation d'arbres fruitiers dans les espaces publics permettraient à tous de cueillir des fruits.
    L'agriculture au coeur pour nourrir les gens.
  • REGLES D'URBANISME SOBRES EN ENERGIE

    JAJA40 - 12 Décembre 2017 - 18h09
    La segmentation du territoire en zones distinctes dilatent l'espace créant de nombreux flux.
    Il est neccessaire pour une société plus sobre en énergie et carbone de revoir les l'essence même des règles d'urbanisme.
    Les commerces devraient être à proximité immédiate des zones de vie et non en périphérie et maintenant en grande périphérie. Les zones commerciales sont toujours plus loin, toujours plus grandes.
    IL NE DEVRAIT PLUS Y AVOIR DE ZONE COMMERCIALES, DE ZONES D'ACTIVITE, DE ZONES D'HABITATION.
    Les zones d'activité et bureaux au plus près des zones d'habitation pour limiter les distances et rendre possible la marche et l'utilisation du vélo.
    De plus l'obligation de créer des parkings pour les voitures devrait être supprimée dans les villes et bourgs laissés à la discretion du Maitre d'Ouvrage
    Des abris vélos avec arceaux devraient être obligatoires aux plus près des entrées des logements, bureaux, commerces, services publics...
  • plus près plus vivant

    AuTour - 12 Décembre 2017 - 17h18
    Maintenir des bourgs et des quartiers vivants et encourager l’agriculture à taille humaine, limiter le nombre de parkings voitures et l’extension des villes c’est limiter l’imperméabilisation des sols (favoriser l’écoulement des eaux, la biodiversité) et les ceintures vertes et maraîchères autour des villes, en règle générale favoriser l’autonomie alimentaire des villes, .
    Favoriser l’acheminement et la distribution des denrées le + localement possible pour diminuer les transits (circuits courts), éviter la concentration et la sur-spécialisation des secteurs d’activités dans un territoire.
  • Faire évoluer le droit de l'urbanisme

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 15h48
    L’État doit également, dans le cadre des nouveaux projets d'aménagement, obliger les bailleurs, aménageurs et promoteurs à mettre en place des mesures incitant les résidents à l'autopartage et au co-voiturage. Il doit également inciter les aménageurs à créer des espaces de logistique urbaine de proximité afin de s'adapter aux nouveaux modes de consommation et d'achats.
  • Pour une règlementation raisonnable et cohérente

    LAHGGLO - 12 Décembre 2017 - 15h16
    Concernant les risques majeurs, qui est de la compétence de l’Etat, on assiste à des prises de position, difficiles à comprendre par les habitants, sur des aspects réglementaires iconoclastes, arguant du fait que les modes Train et TC ne peuvent être étendus, pour des raisons de proximité avec un site Seveso (exemple grenoblois), alors que les véhicules individuels ou les cycles sont très largement utilisés sur ces même voies.
    Comment peut-on "sacrifier" des transports en commun (route ou fer), et préférer du transport individuel, arguant du fait que les uns sont de la responsabilité de la Collectivité et les autres de responsabilité individuel?
  • Recréer une économie au coeur de nos villages/villes moyennes

    MC31 - 12 Décembre 2017 - 14h36
    Il faut réussir à attirer les emplois dans nos bourgs, et pas seulement qu'ils servent de "ville dortoir".
    La vraie question c'est :
    Sommes nous prêts à voir nos campagnes détruites irréversiblement par l'étalement urbain et les zones d'activités pendant que les centre-ville se meurent (logements vacants, fermetures de commerce..)?
  • Réajuster les normes en matière de stationnement Vélo

    AITF - 11 Décembre 2017 - 16h09
    Objectif : favoriser un usage et une possession du vélo sans obérer la constructibilité des opérations nouvelles, notamment pour les entreprises, en réajustant l'arrêté ministériel du 13 juillet 2016.
    • Revoir à la hausse la norme pour le stationnement des vélos au domicile, qui correspond à un taux de possession vélo en deçà de la réalité
    • Revoir à la baisse la norme pour le stationnement des vélos au lieu de travail, qui correspond à un usage du vélo de 20-25% ne correspondant pas à une réalité observée, en laissant plus de marge aux collectivités locales pour inscrire ces normes dans leurs PLU, en fonction des objectifs de mobilité qu’elles auront défini.
  • Innover sur le stationnement dans les nouvelles opérations urbaines

    AITF - 11 Décembre 2017 - 16h04
    Objectif : faciliter la sortie des nouvelles constructions en s’appuyant sur les nouveaux modes de mobilités et sur les nouvelles technologies pour déroger plus facilement aux normes de stationnement et pour renforcer la mutualisation de l’offre privée en cours.
    • Permettre aux opérateurs de déroger plus facilement aux normes de créations de places de stationnement dès lors qu’ils mettent en place des solutions alternatives satisfaisantes, notamment en s’appuyant sur l’autopartage et en éclaircissant l’application de l’article 42 de la loi sur la transition énergétique, inopérante en l’état actuel d’écriture.
    • Favoriser l’essor de la mutualisation de l’offre de stationnement privée permise par l’arrivée de nouvelles technologies, tout en respectant les règles de sécurité liées à l’accueil d’un public extérieur au sein de ces parkings.
  • Développer les infrastructures routières intelligentes

    Norauto France - 11 Décembre 2017 - 09h38
    La congestion du trafic est un enjeu majeur, qui fait perdre un temps précieux à chaque conducteur et engendre une pollution incroyable. Nous devons rendre nos routes plus intelligentes, en adaptant les infrastructures aux conditions de circulation :
    - nombre de voies variable
    - limitation de vitesse variable en fonction du trafic, pouvant même aller au-delà des limitations actuelles lorsque les conditions sont réunies
  • Valoriser les logements vélo compatibles

    Parlonsvelo78 - 09 Décembre 2017 - 21h42
    Il faut valoriser les immeubles qui offrent un vrai service à l'utilisateur de vélo ou à celui qui pourrait le devenir en déménageant en :
    - définissant des critères de qualité du stationnement vélo en fonction de la taille des locaux, la sureté de l'accrochage, la surveillance, la propreté, l'éclairage, l'accès (normes PMR)...
    - définissant des critères de raccordement au réseau cyclable de la ville (distance et sécurité de l'accès) où se trouve le logement ce qui valoriserait les logements dans les villes plutôt cyclables
    - attribuant une étiquette du même genre que l'étiquette énergie : A = vélo très compatible à G = vélo impossible
    - formant les sociétés chargées de l'évaluation.
  • Créer, étendre et rénover du stationnement vélo dans l'habitat ancien

    Parlonsvelo78 - 09 Décembre 2017 - 21h34
    Le vélo est un système de transport qui nécessite un stationnement sûr aux deux extrémités du trajet.
    Non seulement il faut développer le stationnement des vélos dans les pôles d’échange (Cf. demande de la FUB de 200000 nouvelles places) mais il faut aussi développer du stationnement vélo pratique et sûr dans les habitations. L’habitat ancien doit faire l’objet de véritables mesures d’incitation à créer ou rénover du stationnement de qualité : décision de travaux à la majorité simple par les syndicats de copropriétaires, aide financière via des CEE, pour l’habitat collectif privé. Pour l'habitat social, il faut proroger et élargir le dispositif ALVEOLE initié par la FUB, Il faut donner de la visibilité aux bonnes pratiques d’aménagement des locaux et communiquer sur les astuces (récupération d'un local concierge ...).
Back to top