Répartition pertinante des ressources financières

Nordexpress - 29 Novembre 2017 - 14h22
Effectivement puisque l'État à une dette inhibitoire et que les citoyens seraient dans les années à venir en majorité remplacés dans leurs travail par des robots et s'en trouveraient donc appauvris, on peut se demander qui vas payer pour la mobilité du futur? (que ce soit pour les infrastructures ou les véhicules/billet de transport).
Aujourd'hui les ressources financières se trouvent chez certaines entreprises souvent multinationales et chez les institutions financières mondialisés, mais a priori ni l'une ni l'autre n'ont vocation à les utiliser pour la mobilité commune et généralisé sur le territoire français.
Deux possibles solutions: soit inciter les entreprises multinationales et institutions financières à investir dans le domaine de la mobilité en France, est-ce réaliste?. Ou s'assurer d'une meilleure répartition des ressources financières vers l'État et les citoyens afin qu'ils soient tous le deux plus maîtres de l'orientation pour l'avenir de la mobilité.
Back to top