Déplacements périurbains - Quand l'offre de services n'est pas assez visible

Cap au Nord Entreprendre - 07 Décembre 2017 - 10h05
Les déplacements en zones rurales et périurbaines seraient facilités par une offre de mobilités souples et innovantes. Les investissements lourds dans des infrastructures souvent sous utilisées ne semblent pas pertinents.Aussi, nous constatons sur Marseille Nord que les services de transports en commun sont grandement méconnus. La première étape ne serait-elle pas de communiquer sur les offres existantes et de les valoriser auprès des habitant-e-s et des salarié-e-s ?La gare TER de Séon-Saint Henri est un exemple criant de ce constat. Placée à 5 minutes à pieds d'un des plus grands complexes HLM de la région (environ 10 000 habitants) et permettant de relier le centre ville de Marseille en 12 minutes, 95 % des habitants ne connaissent pas son existence... Par ailleurs, cette halte est très mal desservie par le réseau de bus alors même que son emplacement est stratégique et pourrait limiter l'engorgement des axes routiers vers le centre-ville.

Back to top