Mobilités plus solidaires : réduire les fractures sociales et territoriales

Comment faciliter les déplacements des personnes fragiles ?

Contenu à éditer 

Ajouter ma contribution
  • fiabilité des transports en TER

    stop lgv sanary - 11 Décembre 2017 - 20h55
    Les retards son fréquents sur la ligne TOULON/MARSEILLE, l'usager le sait et prends ses dispositions, afin de motiver l'utilisation des trains, il faudrait garantir non seulement es départs à l'heure mais déjà le départ tout simplement...
    Un 24 Décembre après-midi, afin de prendre une correspondance TGV à MARSEILLE pour PARIS, en gare de BANDOL les 2 TER étaient annulés sans raison, transport pour MARSEILLE en voiture d'une dame de 87 ans et de 3 autres naufragés du rail !!!
    Il y a d'autres façons plus efficaces pour "vendre" le train
  • Accessibilité aux autobus pour les Utilisateurs en Fauteuil Roulant (UFR)

    FabienL - 11 Décembre 2017 - 16h49
    Il convient d'éclaircir davantage les modalités d'accessibilité aux autobus notamment au droit de la rampe d'accès UFR généralement située à la porte arrière de chaque autobus.

    L'arrêté 'voirie' datant du 15.01.2007 mentionne l'obligation suivante: "Une aire de rotation de 1,50 mètre de diamètre permet la manœuvre d’un fauteuil roulant qui utilise le dispositif d’aide à l’embarquement ou au débarquement du véhicule".
    Le CERTU, en 2008, vient compléter ce texte réglementaire : "il faut en effet tenir compte de l'encombrement de la rampe qui se déploie sur le quai de manière à maintenir devant la rampe un espace suffisant pour l'embarquement de la personne, 1,20m minimum...etc"

    Dans le cadre de la déclaration d'un point d'arrêt autobus, quelle est donc la valeur du rayon de giration qui fait foi du point de vue réglementaire? 1,5m ou 1,2m au droit de la rampe d'accès? Compte tenu des nombreux obstacles sur voirie dans les villes, les résultats ne seront pas les mêmes



  • Repenser la gratuité du stationnement des personnes handicapées

    AITF - 11 Décembre 2017 - 16h15
    Objectif : supprimer les effets pervers (demandes de complaisance, usages indus, occupation de l’espace public, moindre réalisation de places adaptées…) générés par la gratuité du stationnement pour les titulaires de la Carte Mobilité Inclusion (CMI), qui apportent in fine une nuisance aux personnes handicapées.
    • limiter les dérogations (gratuité, durée non limitée) introduites par la loi (Article L241-3-2 du code d'action sociale et des familles) aux seules places dédiées, voire supprimer la gratuité, notamment en s’appuyant sur les nouvelles technologies qui permettent un paiement à distance.
    • conditionner à une raison valable, voire supprimer la délivrance d’une 2ème CMI (Article R241-16 °II du code d'action sociale et des familles) qui multiplie les usages indus.
  • Développement de services spécifiques à destination des personnes à mobilité réduite (3)

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h07
    Enfin, de nombreux échanges parlementaires à l’assemblée nationale ou au sénat, ont démontré les difficultés rencontrées par les collectivités dans les dessertes des établissements de type IME/ESAT…. Il conviendrait là aussi de définir précisément la structure devant prendre en charge le transport :
    - soit les structures elles mêmes sous réserve d’une possible exonération du VT (comme cela se passe en milieu rural)
    - soit l’autorité organisatrice sous réserve que lui soient alloués les crédits de l’ARS actuellement versés à ces établissements au titre du transport des salariés. Les moyens doivent effectivement être affectés à ceux qui prennent en charge ce service.
  • Développement de services spécifiques à destination des personnes à mobilité réduite (2)

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h06
    Si la loi a ainsi permis des avancées notables, il reste cependant des imprécisions pouvant fragiliser certaines collectivités vis à vis de recours éventuels. Ce constat, partagé avec les services de l’état concerne tout particulièrement la définition du service de substitution (cf requête du Défenseur des droits le 21 septembre 2016 auprès du GART et du secrétaire d’état au transport). En l’état, il convient donc de revenir à une définition plus pragmatique et réaliste (limitation d’accès aux seuls PMR, service devant offrir une mobilité minimum mais pouvant être différente de celle du réseau classique, possibilité d’instituer une commission médicale…).
  • Développement de services spécifiques à destination des personnes à mobilité réduite (1)

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 15h05
    Par ailleurs, les collectivités locales dans le cadre des lois relative à l’accessibilité des réseaux de transports se sont fortement investies afin d’en favoriser l’accès, consacrant des montants financiers importants tant en terme d’aménagements d’arrêts, que d’adaptation des véhicules, d’accès à l’information, de développement de service spécifiques à destination des Personnes à Mobilité Réduite.
  • La tarification solidaire

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 07 Décembre 2017 - 14h59
    La mise en place de tarification solidaire dans de nombreux réseaux a permis d’apporter un élément de réponse intéressant à la mobilité des publics fragiles. Cependant, ce type de dispositif pourrait être facilité par l’adoption de mesures techniques complémentaires :
    - permettre l’accès aux autorités organisatrices de la mobilité (et/ou aux opérateurs) aux bases de données de la CAF favorisant la mise en œuvre du dispositif, l’information des potentiels bénéficiaires et le contrôle du dispositif
    - ne pas handicaper les collectivités désireuses de mettre en place un tel dispositif par une pénalisation fiscale (cf. rescrit récent d’Aurillac sur la récupération de la TVA).
  • Obligation de respecter la loi PMR

    vope33 - 06 Décembre 2017 - 17h49
    Les communes et départements devraient avoir l'obligation de respecter la loi PMR lors de la création ou la restructuration de voirie. Trop souvent, la loi PMR n'est pas respectée (potelets, obstacles sur les trottoirs, contrastes non respectés, etc....)
  • Site internet pour signaler des non-conformités vis-à-vis de la loi PMR

    vope33 - 06 Décembre 2017 - 17h45
    Il faudrait créer un site internet permettant de signaler des non-conformités auprès des autorités locales (Mairie, Préfecture, Tribunal admnistratif) lorsque de nouveaux aménagements de voirie ne respectent pas la loi PMR
  • Garantir une mobilité durable pour tous

    Automobile Club Association - 06 Décembre 2017 - 14h46
    Il faut garantir à tous, quelque soit l'âge ou l'handicap, une mobilité durable. Cela passe par une application systématique par les pouvoirs publics, les aménageurs, les constructeurs, des principes de la “conception universelle” dans l’élaboration des véhicules, des systèmes de TC, des aménagements urbains, de la signalisation routière. Il faut garantir à nos aînés le droit à la mobilité, en voiture, mais aussi à pied ou dans les TC. Pour cela:
    - Développer des moyens de déplacements innovants pour garantir l’accessibilité et la sécurité des déplacements des seniors.
    - Mettre en place un continuum éducatif pour systématiser, sans remise du permis, des stages de sensibilisation et de remise à niveau des connaissances (audit de conduite, ateliers …).
    - Adapter la ville au vieillissement en tenant compte de la vulnérabilité spécifiques des seniors
    - Renforcer la sensibilisation de tous les usagers sur les risques particuliers des seniors.
  • un nouveau modèle de véhicule pour TC dans les territoires

    Isabelle Pascal - 06 Décembre 2017 - 03h41
    un véhicule en deux parties: défi technologique?
    Une traction connectée pour optimiser les déplacements en temps réel et gérée par un territoire à l'échelle au minimum de la communauté de communes. Le "client" pourrait envoyer une demande vocale, et recevoir un message lui indiquant l'horaire auquel le Tracteur Commun pourra passer.
    Un habitacle aisément et rapidement accroché à la traction.
    Cet habitacle serait privatif et adapté à son propriétaire.
    On peut imaginer des tractions de puissance différentes, de technologies variées (du vélo au moteur, en passant par le pédalo ou le cheval). Une traction puissante pourra servir à plusieurs habitacles simultanément.
  • Déplacements des enfants dans les villes

    CeMa - 04 Décembre 2017 - 22h33
    Pour protéger les déplacements des enfants, plus petits et donc moins visibles que les adultes, il faut absolument réduire la vitesse des véhicules dans les agglomérations. La solution serait sans doute d'élargir les zones 30 voire de les systématiser ... Il faut aussi redonner de la place aux circulations douces comme le vélo, et pas seulement à Paris mais dans toutes les communes.
    Aujourd'hui la ville est devenue un lieu de danger pour les enfants : mes enfants ne peuvent pas se déplacer seuls dans ma commune, quel écart en seulement une génération !
Back to top