Mobilités plus propres : réduire notre empreinte environnementale

Comment peut-on faciliter le développement du covoiturage dans les déplacements du quotidien ?

Ajouter ma contribution
  • Covoiturer quand on n'a pas de voiture

    Alexis Fraisse - 13 Décembre 2017 - 15h31
    Le covoiturage pourrait être un recours pour assurer certains trajets quand on n'a pas de voiture.
    Mais souvent, les aires de covoiturage ne sont accessibles qu'en voiture.
    La localisation des aires de covoiturage doit être judicieusement choisie pour qu'elles ne soient pas trop éloignées des lieux de vie.
    En direction des aires de covoiturage, il faut prévoir :
    - des cheminements piétons,
    - des aménagements cyclables,
    - des dessertes de transports en commun.
    Il faut que les aires de covoiturage soient équipées :
    - d'abris avec sièges pour les personnes en attente d'un véhicule,
    - de stationnements vélos abrités et sécurisés, avec prises de courant pour recharger les vélos électriques,
    - d'éclairage nocturne avec détecteur de présence dans les abris,
    - d'une couverture par le réseau de téléphonie mobile.
    Et petit plus écologique :
    - des panneaux photovoltaïques sur les toits de ces abris,
    - des surfaces de stationnement de type caillebotis qui laissent pousser la végétation.
  • Covoiturage gratuit pour déplacements locaux

    Pascale Boyer - 12 Décembre 2017 - 22h18
    Dans le cadre de l'atelier organisée à La Bâtie-Neuve, le 9 novembre 2017, par la Députée des Hautes-Alpes Pascale Boyer, il a été proposé que les collectivités territoriales (régions) développent des sites d'échanges de trajet entre habitants d'un même département.
  • Inciter les collectivités à développer des expérimentations

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 11h14
    Inciter les collectivités à développer des expérimentations dans ce domaine (voies dédiées temporaires en heure de pointe par exemple)en assouplissant les règles dans le cadre d'expérimentations et en finançant ces expérimentations via des appels à projets par exemple :
    - Coordonner le déploiement d’outils numériques facilitant le covoiturage au minimum au niveau régional, ce qui revient à affecter plus clairement la compétence covoiturage aux régions et aux métropoles (seule compétence mobilité actuellement laissée aux départements).
    - Mettre en place des avantages fiscaux aux covoitureurs et aux citoyens qui partagent l’usage de leur voiture, au moins les premières années pour impulser le changement des mentalités et comportements
  • Faciliter la gestion dynamique des voies

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 11h12
    Faciliter la gestion dynamique des voies: faire évoluer le cadre réglementaire pour la réservation des voies ou du stationnement pour le covoiturage y compris sur les voies nationales. Favoriser par les cadres réglementaires nationaux la possibilité de réserver des voies de circulation pour des usages spécifiques dont des véhicules avec 2 personnes ou plus à bord. Besoin de pouvoir contrôler et verbaliser ces usages : ajustements du code de la route nécessaires pour la mise en œuvre, le contrôle, la verbalisation. Verbalisation automatique à développer, lien avec la CNIL à assouplir...
  • Organiser et coordonner avec l’aide des régions les interfaces entre co-voiturage et transports collectifs

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 11h11
    Organiser et coordonner avec l’aide des régions les interfaces entre co-voiturage et transports collectifs (y compris pour le ferroviaire) : financer la création de pôles d’échanges en limite des Périmètres de Transport Urbains, faciliter la mise en place de tarifications incitatives au co-voiturage
  • Développer les infrastructures dédiées

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 11h11
    Développer les infrastructures dédiées au covoiturage sur le réseau routier national et les autoroutes : voies dédiées et aires de co-voiturage
  • Soutenir les coopérations entre territoires urbains et périurbains

    Nantes Métropole-Département Déplacements - 12 Décembre 2017 - 11h09
    Soutenir les coopérations entre territoires urbains et périurbains qui souhaitent mettre en place des expérimentations destinées à fluidifier les entrées de ville
  • Autostop organisé/sécurisé

    Cemoi - 12 Décembre 2017 - 10h36
    Les quelques expériences d'autostop organisé/sécurisé lancées par certaines collectivités méritent d'être promues et généralisées à l'échelon national.
    Voir le travail de l'association Rezo Pouce, qui propose un kit "prêt à l'emploi" pour mettre en place un tel système.
  • Le covoiturage ou transport en commun

    Nordexpress - 08 Décembre 2017 - 15h42
    De baser la mobilité du futur sur le véhicule privatif semble incohérent avec notre souhait et besoin de réduire la consommation d’énergie lié au transport.

    Qui dit véhicule privatif dit forcément plus de dépense d’énergie qu’avec un transport en commun. Que ce soit pour le transport en lui-même ou la construction des véhicules. Le co-voiturage va dans le bon sens et est sans doute une bonne solution dans certains cas, mais ne réponds pas au besoin générale de disponibilité et fiabilité. Le transport en commun organisé avec des horaires adaptés au besoin est plus efficace car regroupe en un seul transport le plus grand nombre de voyageurs. La consommation d’énergie est optimisée.
    La contrainte d’horaire pour l’usager est le prix à payer pour consommer moins d’énergie et favoriser la mobilité de tous.

    En conclusion, c’est plutôt sur le transport en commun que devrait reposer la mobilité de demain pour une consommation d’énergie optimisé.
  • Savoir Miser sur les professionnels de l’automobile 2

    Edouard Bourdot - 07 Décembre 2017 - 17h30
    A titre d’exemple, les stations-services traditionnelles, disposant de zone de passage du fait de leur activité, présentent de réels atouts en commençant par leur maillage territorial. Economiquement fragiles, ces nouveaux services seront une source de diversification supplémentaires et pourrait ainsi redonner confiance aux jeunes entrepreneurs qui souhaiteraient reprendre ou conserver un point de vente de carburants. Les détaillants en carburants sont en outre les mieux placés pour promouvoir la consommation d’énergie plus verte ! Facilement identifiable des usagers (signalétique déjà en place ou encore visible du site internet gouvernemental sur le prix des carburants), ces services ne pourront que croître.
  • Savoir Miser sur les professionnels de l’automobile

    Edouard Bourdot - 07 Décembre 2017 - 17h30
    Les entreprises de la filière des services de l’Automobile sont confrontées à de multiples évolutions et révolutions liées à une profonde refonte sociétale de la mobilité, doublée d’une évolution profonde des motorisations et des technologies automobiles.
    - Nous préconisons d’intégrer les entreprises du secteur dans l’auto partage et le covoiturage, afin d’en faire des acteurs, car il s’agit de leur métier, et que ces activités peuvent être complémentaires.
    - Les entrepreneurs de l’automobile sont donc les mieux placés pour proposer un service d’auto-partage soit directement en proposant des véhicules soit en réservant un espace d’accueil aux particuliers moyennant une modique rémunération (source de rémunération pour la station-service et les garages). Le professionnel pourrait vérifier lors du passage de l’usager que son véhicule roule en sécurité (pression des pneumatiques, feux …).
  • Plus de visibilité

    Edouard Bourdot - 07 Décembre 2017 - 17h29
    Les zones d’auto-partage doivent être visibles des usagers par une signalétique publique obligatoire et relayée par un référencement accessible par mobile et sur le net, voir au moyen d’une application mobile dédiée à la mobilité conçue par les pouvoirs publics.
Back to top