réformes structurelles profondes associant tous les acteurs

Edouard Bourdot - 07 Décembre 2017 - 17h28
L’encouragement des formes de déplacement doux ne fonctionnera pas si les pouvoirs publics n’adoptent pas des réformes structurelles profondes associant tous les acteurs. La mobilité doit s’imaginer à l’échelle d’un territoire et non pas quartier par quartier. Les modes de déplacement doux doivent être visibles et pleinement intégrés dans l’espace urbain. L’offre de déplacement doit donc être accessible, plurielle, maitrisée.
La FNA recommande :
- Renforcement de l’attractivité des centres bourgs en veillant au maintien des commerces de proximité,
- Intégrer dans ces zones « historiques » des relais de déplacement doux et les transports publics,
- Augmenter le nombre de parkings à l’entrée des zones denses,
- S’appuyer sur les entrepreneurs automobiles de proximité et les autres commerces disposant de place pour y aménager des relais-mobilité identifiés sur une application dédiée à la mobilité,
- Sécuriser les modes de déplacement entre ces points relais,
Back to top