Favoriser l'achat de véhicules propres 2

Edouard Bourdot - 07 Décembre 2017 - 17h25
La présence de véhicules euro 5 et 6 pourrait sembler étonnante, pour autant, elle ne l’est pas à notre avis, dans la mesure où il s’agit de ce qui se fait de mieux en matière d’émission véhicules thermiques aujourd’hui. De plus, la proportion des émissions liées à ce type de véhicules de diffère que peu de celles des véhicules électrique, à considérer l’ensemble de l’impact environnemental des véhicules (de la production au démantèlement). En outre, nonobstant les problématiques liées à la production électrique insuffisante, il est fort à parier que ce ces derniers ne soient pas en mesure de répondre seuls à la demande de mobilité grande distance et adapté aux revenus modestes. Pour toutes ces raisons, il nous semble pertinent d’intégrer ici les véhicules euro 5 et 6.

Back to top