100 % de continuité des circulations douces

titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h27
AU delà de l'inter modalité évidente entre les circulations douces et les parkings ou gares, il est évident que le facteur premier de limitation des utilisateurs de voies douces sont les discontinuités : ronds points, arrêt subit des voies qui continuent sur la chaussé... il es impératif de définir des voies continues, longues, et remettre la voirie de circulation dans sa place : non prioritaire sur les vélos et piétons.
Back to top