Mobilités plus intermodales : mieux articuler toutes les offres de transport

Quelles mesures pourraient faciliter l’utilisation de plusieurs modes de transports dans un même trajet ?

Ajouter ma contribution
  • Praticité et coût: passes mobilités adaptés aux bassins d’emplois et multimodaux

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h36
    Considérant le peu d’alternatives pour nos concitoyens sur une large partie du territoire, il convient d’assurer une liaison optimale entre les différents moyens de transport afin de réserver à l’automobile la place qui lui revient, aux côtés des autres moyens de transports, dans une démarche d’intermodalité. Pour ce faire, le stationnement des véhicules en entrée de zone urbaine doit rester possible, de même qu’autour des gares.

    Nous considérons que l’un des principaux freins au développement de l’intermodalité, réside dans la praticité et le coût. A cet égard, le développement de passes mobilités adaptés aux bassins d’emplois et de vies, permettrait aux usagers de s’approprier cette nouvelle manière de se déplacer. Ces passes pourraient rendre possible tant le paiement du parking, le trajet en transport en commun (tram, bus, TER intercité), ou encore l’utilisation de vélos en libre-service, avec une dégressivité tarifaire incitative.
  • Inciter les entreprises d’une même zone à mettre en place des solutions de transport complémentaires

    Norauto France - 11 Décembre 2017 - 09h35
    Inciter fiscalement les entreprises privées à développer en commun des solutions de transport à destination de leurs salariés. En tant qu’employeur et dans le cadre de la démarche PDE, les entreprises présentes sur des zones d’activité doivent être incitées à travailler ensemble pour compléter des solution de transports parfois incomplètes.
    “J’habite en centre-ville et travaille dans une zone d’activité en périphérie. Les transports en commun ne desservent pas la zone ou sont éloignés de mon lieu de travail, j’aimerais une solution me permettant de relier l’arrêt de bus à mon lieu de travail”.
    aquarius
    La solution pourrait être d'amener les transports en commun dans la zone en question, au moins à certaines heures...
    • Pas d'accord
      0
  • Démocratiser l’Open Data pour mieux connecter les différents transports

    Norauto France - 11 Décembre 2017 - 09h34
    Si un grand nombre d’opérateurs de “solutions de mobilité” (vélos partagés, métro et tramway, bus, …) mettent à disposition des données en temps réel (disponibilité, horaires, …), cette démarche doit être systématisée. L’open data est la clé de transports plus interconnectés et donc propices à l’intermodalité.
    “J’aimerais prendre le bus et finir mon trajet à vélo afin de me rendre au travail, malheureusement je ne sais jamais si un vélo sera disponible à la sortie du bus. Par peur d’arriver en retard, j’utilise donc ma voiture chaque jour”.
  • un atelier vélo participatif et associatif d'aide à la réparation dans chaque quartier

    sfix - 10 Décembre 2017 - 19h40
    Rouler à vélo c'est bien mais quand on est en panne et que l'on ne sait pas réparer, on est ravi d'avoir un atelier vélo participatif à côté de chez soi.
    le réseau l'heureux cyclage rassemble l'ensemble des ateliers vélos d'aide à la réparation et l'entretien en france.
    en 2020 : 1 atelier vélo par quartier et le monde se portera déjà un peu mieux.
  • Lancer un plan massif d'investissement sur les TER pour augmenter les amplitudes horaires et la fréquence.

    sfix - 10 Décembre 2017 - 19h36
    De plus en plus de petites lignes de Train ferment, les trains de nuit sont abandonnés. On va dans le sens inverse de l'histoire en encourageant le bus émetteur de co2 plutôt que le train.
    il faut :
    -investir massivement dans le renouvellement et l'entretien des trains et des voies ferrées
    - augmenter la fréquence des TER partout, pour avoir des trains toutes les 1/2 heures minimum même à la campagne.
    -augmenter l'amplitude horaire : 5h du matin jusqu'à tard dans la nuit minuit/1h du matin en semaine et week end pour être une réelle alternative à la voiture.
    - prendre en compte dans chaque gare des abris vélos, des accès PMR, des parkings relais.
    - conserver un affichage papier des horaires et ne pas tout miser uniquement sur le numérique qui est excluant.
  • ACCES AUX GARES

    RIVERAIN - 07 Décembre 2017 - 19h43
    Depuis que l'état à imposer à SNCF de vendre ces terrains près des gares pour la construction de logements , l'on s’aperçoit que les parking gratuits disparaissent .Maintenant l'usager doit payer son billet et rajouter le prix d'un parking .La SNCF et l'état non pas mis en place des liaisons entre les communes et dans les communes .
    Ce serait normal que ce soit la SNCF qui permettent aux personnes éloignées de ses gares de pouvoir s'y rendre par un moyen écologique et économique à toutes heures de la journée.
  • CREER DES LIGNES UNIQUEMENT FRET

    RIVERAIN - 07 Décembre 2017 - 19h32
    pourquoi faire passer des trains de frets dans les centres villes de la région parisienne pour favoriser le développement du havre.Aujourd'hui ces lignes voyageurs , ligne J est saturée , le nombre de voyageurs ne cesse d'augmenter et l'on veut rajouter des trains de frets . Ou est l'intérêt sachant que plus il y a de voyageurs plus les trains seront longs , temps de remplissage plus longs et avec les nouveaux emplois à venir les salariés n'auront plus d'horaires imposés. Cela implique la suppression des heures creuses.Pourquoi ne pas créer des lignes spéciales Fret , qui permettraient de rentabiliser ce mode de transport . De plus il existe une ligne ferroviaire entre la Chine et Lyon qui permet de gagner 15 jours sur le transport par bateau .
    Par contre il serait intéressant de transformer le port du Havre pour accueillir les paquebots . Imaginez 4000
    personnes prenant le train pour se rendre à paris ou par bateaux sur la Seine , ce serait un gain énorme pour notre pays .
  • 100 % de continuité des circulations douces

    titinawack - 07 Décembre 2017 - 18h27
    AU delà de l'inter modalité évidente entre les circulations douces et les parkings ou gares, il est évident que le facteur premier de limitation des utilisateurs de voies douces sont les discontinuités : ronds points, arrêt subit des voies qui continuent sur la chaussé... il es impératif de définir des voies continues, longues, et remettre la voirie de circulation dans sa place : non prioritaire sur les vélos et piétons.
  • Une action conjointe de tous les acteurs de la mobilité

    Automobile Club Association - 06 Décembre 2017 - 14h51
    Le vrai défi est de créer des solutions de mobilité qui soient en mesure de fournir aux personnes un choix, de la flexibilité et une inter-connectivité sans faille entre les différents modes de transport. Pour cela il faut : promouvoir et développer le covoiturage et l’autopartage par des outils simples à la portée de tous.
    - Améliorer l’action conjointe et coordonnée de tous les acteurs de la mobilité (service public, sociétés, start-up…) pour la création d’outils de gestion efficace de la mobilité locale et régionale (centre de mobilités multimodales, portail de mobilité).
    - Assurer l'effectivité du principe de l’open data des transports posé par la "Loi Macron" de 2015 pour organiser avec l’aide des nouvelles technologies une mobilité plurielle et intermodale simple et facile d’utilisation.
  • vélo + train et métro, tramway et bus

    Marie-Pierre Virtuelle - 06 Décembre 2017 - 00h28
    faut laisser les vélos entrer dans les transports en commun et aménager des espaces pour ce type de véhicules. Dans les trains de l'agglo toulousaine, le besoin est criant. Dans le tramway, cela pourrait être généralisé.
    Stéphane Ascoët
    Il faudrait aussi que les agents des transports soient formés au fait que les vélos pliés sont des bagages et donc acceptés comme tels.
    • Pas d'accord
      0
  • aménagements, tarifs, information

    adsg - 04 Décembre 2017 - 10h43
    aménagements cyclables et de stationnement fiables
    tarifs intermodaux
    information des usagers potentiels
  • Coordination entre AOT, transports en commun, parkings vélo, multimodalité, trajet porte à porte, pass mobilité

    CESE ADT - 01 Décembre 2017 - 12h17
    Le CESE appelle à développer des transports en commun de proximité de qualité et à améliorer la coordination entre AOT, avec information et billetterie communes.
    Il faut : développer les véloroutes voies vertes et le vélo en agglomération (parkings sécurisés près des plates-formes intermodales), promouvoir l’intermodalité et le fluvio-maritime dans le périurbain et raisonner les déplacements urbains/périurbains à l’échelle intercommunale ; mettre en place, en complémentarité avec les réseaux ferrés, des lignes d’autocars pour les déplacements longs dans le périurbain, reliées aux gares RER ou TER ; renforcer les liaisons Intercités, en particulier ferroviaires ; développer une offre d’information instantanée multimodale ; appeler les AOT à fixer aux transports collectifs des objectifs favorisant l’essor d’offres de mobilité numérique en intégrant dans les DSP information multimodale en temps réel, organisation du trajet porte-à-porte et pass mobilité.

J'ajoute ma contribution

La concertation des Assises Nationales de la mobilité est désormais clôturée.

Back to top