Un cadre législatif protecteur du consommateur est nécessaire

Automobile Club Association - 06 Décembre 2017 - 14h41
La connectivité des véhicules doit permettre le développement de services et l’amélioration de la sécurité routière. L’automobiliste doit savoir quelles données sont collectées, en rester propriétaire et en contrôler l’usage. Un cadre législatif protecteur du consommateur est nécessaire pour qu’il adhère à ces technologies et profite du gain sécurité. Concernant les véhicules autonomes :
- les tests sur la voie publique devront permettre d’établir des référentiels qui alimenteront efficacement la conception de futures réglementations et l’évaluation du niveau de formation nécessaires.
– nécessité d’une collaboration des pays à l’échelle internationale pour redéfinir les cadres législatifs.
- Une préparation active de la phase transitoire au cours de laquelle les 2 catégories de véhicules vont interagir.
- Un niveau exigeant de la qualité des routes qui pour communiquer avec des voitures doivent être entretenues et performantes.
Back to top