Mobilités plus connectées : accélérer l'innovation et la révolution numérique

Qu’avez-vous à proposer sur ce thème ?

Ajouter ma contribution
  • Lutter contre les nuisances des personnes au téléphone

    Stéphane Ascoët - 12 Décembre 2017 - 11h06
    Un gros frein pour l'utilisation des transports en commun est l'omniprésence des personnes qui gênent les autres en parlant dans leur idiotphone. Il faut qu'elles soient systématiquement sanctionnées et peut-être aller vers des solutions de séparation des publics comme pour les fumeurs/non-fumeurs...
    Stéphane Ascoët
    Les diffusions de son par les mini-haut-parleurs hors conversations téléphoniques est aussi un problème majeur de nuisances.
    • Pas d'accord
      0
  • • Mobilités plus connectées accélérer l'innovation et la révolution numérique oui, si saine et libre concurrence

    Edouard Bourdot - 11 Décembre 2017 - 17h23
    Propositions de la FNA : pour le maintien d’une concurrence saine et loyale
    - vigilance accrue des autorités de la concurrence sur le marché afin de garantir l’indépendance des réparateurs et des automobilistes vis-à-vis des constructeurs et bientôt des GAFA
    - observatoire public du marché de l'entretien et la réparation des véhicules
    - d’adapter le contenu de la formation des jeunes à ces nouvelles technologies demandant des compétences de haute technicité
  • Numérisation de l’organisation des circulations des trains

    Nordexpress - 11 Décembre 2017 - 17h11
    Le report modal vers le transport ferré étant préconisé pour des raisons de rendement énergétique nettement meilleurs, une numérisation de l’organisation des circulations des trains permettrait une optimisation de chaque sillon.
    Avec un système numérique de planification de circulation des trains, la définition des sillons alloués aux trains serait automatisée pour optimiser leurs circulations.
    Par ailleurs un système numérique de triage et manœuvre en gare des wagons, effectué par une locomotive autonome, piloté numériquement, permettrait une commutation efficace et autonome des wagons entre différents trains. Évitant aux voyageurs quelques correspondances intra modales, toujours délicates, surtout si on voyage avec des enfants en bas âge, avec une poussette, des bagages encombrants, un vélo, est âgé ou à une mobilité réduite.
    Cela à son tour augmenterait la compétitivité par rapport à véhicule routier privé.
  • La ministre des Transports...

    pierre2 - 08 Décembre 2017 - 15h56
    pourrait commencer par empêcher sa collègue à l'Intérieur de nuire à ses efforts !
    Je viens d'apprendre qu'il est question, soit disant pour la sécurité routière, d'interdire le roulage des trottinettes sur les trottoirs, même à petite vitesse.
    En réalité, c'est une demande de certains lobbys piétonniers.
    Il serait demandé à ces trottinettes de rouler uniquement sur les pistes cyclables. Vu qu'il n'y en a pas partout, autant dire que la mobilité 2.0 va rejoindre toutes les inventions récentes, comme les VTC, Uber, Airbnb, dont l'existence même est menacée par des lobbys qui ne veulent rien partager.
    Il est temps de museler les pseudos-experts de la sécurité routière, au risque de désorganiser toutes ces nouvelles filières.
  • L’A45, l’autoroute soucieuse de l’environnement et connectée

    Daniel VILLAREALE - 08 Décembre 2017 - 13h55
    L’autoroute c’est dépassé ? Faux ! L’A45 s’inscrit dans le projet de « route de demain » : elle sera entièrement composée d’un enrobé capable de capter les molécules d’azote, de produire de l’électricité, et sera même équipée de technologies capables d’assurer les interactions entre les véhicules et la route, ou entre les véhicules eux-mêmes. Que rêver de mieux pour concilier enjeux de transports et enjeux environnementaux ?

    Daniel VILLAREALE - CPME Loire
  • Navette urbaine autonome i-Cristal

    Lohr Industrie - 08 Décembre 2017 - 11h07
    Proposition du groupe Lohr pour une mobilité autonome dans le transport public de passagers

    Les futurs utilisateurs des navettes autonomes attendent un niveau de sécurité, de disponibilité et de confort auxquels ils sont habitués aujourd’hui. Pour assurer un vrai leadership à la France en matière de conduite autonome dédiée au transport des publics, il est utile de s’appuyer sur les compétences de l’industrie française du transport public et d’accorder à l’usage une valeur disruptive finalement toute aussi importante que la rupture technologique.

    Pour ce faire, la future réglementation des navettes urbaines autonomes pourrait valablement exiger que ces dernières proposent les mêmes performances en matière de sécurité (freinage, CEM..) que le véhicule conduit. Vis-à-vis du voyageur et notamment des personnes à mobilité réduite, le véhicule autonome doit également assurer les mêmes prestations qu'un véhicule avec conducteur : systèmes interphonie, vidéosurveillance...
  • Mieux remplir les voitures - L'Autostop

    Maurice Ozil - 07 Décembre 2017 - 13h08
    Il faut encourager le covoiturage spontané qu’est l’autostop.
    - Changer le regard de la société et encourager la pratique d’Autostop
    - Cela passera par des gratifications significatives:
    o proposer des stationnements à tarifs réduits,
    o utiliser à des conditions à définir les voies réservées aux bus et taxis.
    o des compensations financières considérant que les pratiques vertueuses de certains profitent à tous et qu’il convient en conséquence d’en reconnaitre le prix.
    o répondre à la crainte concernant le fait de faire de l’Autostop en stimulant l’adhésion des personnes à une communauté d’intérêt qui donnera du coup les éléments de sécurité recherchés.
    o Le signalement de chaque déplacement par le moyen simple d’un SMS permettra de sécuriser les pratiquants, Cette trace permettrait aussi de gérer les gratifications mentionnées ci-avant.
    o On devra assurer la garantie du retour : taxi pris en charge par la collectivité quelquefois par an sous condition d’un trajet aller.
  • Contribution issue de l'atelier assises de la mobilité des députés LREM Haute-Savoie, Savoie et français de l'étranger

    Alexis Cintrat - 07 Décembre 2017 - 11h10
    • Impliquer l’économie sociale et solidaire dans les services numériques de transports (ex : assistance aux personnes en situation de handicap).
    • Création d’un pass transport universel.
    • Mise en commun des données entre tous les opérateurs de transports privés et publics.
  • Fluidifier le trafic dans l'agglomération de Savines le Lac Hautes Alpes, réduire les bouchons en été et saison de ski

    PERSPECTIVES HAUT ALPINES - 07 Décembre 2017 - 10h19
    Pour améliorer la situation, au-delà des dispositifs de délestage possibles, nous préconisons que pendant ces périodes d’une part la vitesse de la traversée de Savines Le lac soit limitée à 30km/h pour limiter les effets d’accordéon et d’autre part la traversée soit équipée d’un dispositif de feux tricolores à tous les passages piétons, coordonnés et en lien avec l’ampleur des temps d’attente.
    Ces feux ne seraient activés que pendant les périodes concernées, par un automatisme lié à la longueur des bouchons. Quand ceux-ci seraient trop importants, des cycles « vert » coordonnés pour les automobiles permettraient d’évacuer de façon plus satisfaisante le trafic ; Ils alterneraient avec des cycles « clignotant orange » où la vitesse réduite facilitera les cohabitations d’usage, les piétons pouvant par ailleurs déclencher des cycles « rouge » à la demande avec un temps de réaction à préciser.
    Perspectives Haut-Alpines
    PERSPECTIVES HAUT ALPINES
    génial
    • Pas d'accord
      0
  • Ajouter des panneaux INFO TRAFIC permettant de dévier le trafic routier en cas d'engorgement du réseau dans les Hautes-Alpes

    PERSPECTIVES HAUT ALPINES - 07 Décembre 2017 - 10h13
    Installer des caméras de surveillance de trafic dans les zones sensibles pour actionner en temps réel les itinéraires de délestage en période d'affluence touristique. Exemple: pour éviter le bouchon de Chorges, un comptage numérique déclenche, en cas de surcharge de trafic, la mise en service de l'itinéraire bis via Espinasses / col Lebraut. Les services du département ayant la main sur la validation de l'opération (risques de neige). Un panneau numérique donne alors les indications en amont du carrefour des vallées de l'Avance et de la Durance.
    Perspectives Haut-Alpines
  • Un cadre législatif protecteur du consommateur est nécessaire

    Automobile Club Association - 06 Décembre 2017 - 14h41
    La connectivité des véhicules doit permettre le développement de services et l’amélioration de la sécurité routière. L’automobiliste doit savoir quelles données sont collectées, en rester propriétaire et en contrôler l’usage. Un cadre législatif protecteur du consommateur est nécessaire pour qu’il adhère à ces technologies et profite du gain sécurité. Concernant les véhicules autonomes :
    - les tests sur la voie publique devront permettre d’établir des référentiels qui alimenteront efficacement la conception de futures réglementations et l’évaluation du niveau de formation nécessaires.
    – nécessité d’une collaboration des pays à l’échelle internationale pour redéfinir les cadres législatifs.
    - Une préparation active de la phase transitoire au cours de laquelle les 2 catégories de véhicules vont interagir.
    - Un niveau exigeant de la qualité des routes qui pour communiquer avec des voitures doivent être entretenues et performantes.
  • Un citymapper national !

    Jul - 05 Décembre 2017 - 15h02
    Cette application géniale permet de circuler dans la plupart des capitales du monde de façon fluide et efficace.

    Je souhaiterais me déplacer partout en France avec un accès immédiat à l'information sur les transports publics disponibles, quelque soit la zone urbaine ou rurale,

    ... sans devoir attendre à un guichet pour récupérer un plan de bus
    ... ou galérer sur le site Internet de ma commune de destination pour deviner comment s'appelle le service de transport puis télécharger des PDF improbables où peut-être le nom de la station de bus sera le même que celui de l'adresse de ma destination
    ... ou bien me rendre au siège de la société de transport ouverte seulement aux heures de bureau pour récupérer les horaires et les plans
    ... ou bien devoir interroger les chauffeurs de bus sur le parking de la gare faute de plans affichés
    etc...

    Bref, un citymapper national serait le bienvenu !

J'ajoute ma contribution

La concertation des Assises Nationales de la mobilité est désormais clôturée.

Back to top