Ajouter ma contribution
  • Le numérique et la mobilité

    Momo Deffa Sagna Darine - 14 Octobre 2017 - 11h49
    A l’heure actuelle le numérique est le privilège pour améliorer les conditions de mobilité dans les villes. Le numérique qui se propage reste un moyen très puissant de traiter et de redéfinir nos conditions de mobilité. L’apport d’une aide à la navigation est très utile pour se rendre à une adresse ou pour un service, le nombre croissant de service connecté, va permettre de répondre aux demandes des usagers en mettant des applications connectées et intelligentes qui permettrons :
    Faciliter le déplacement des personnes, d’avoir une Meilleure circulation en ville et crée l’intercommunalité, de ne plus se tromper d’itinéraire et évite ainsi les pertes de temps, d’avoir une mobilité souple et adaptée, diminuer la consommation de carburant, diminuer la nuisance atmosphérique et sonore, leur permettre de de participer à la qualité de l’aire; d’être Eco-conducteur en utilisant les applications d’auto partage, de covoiture, et bien d’autres pendant les petits déplacements en ville.
  • Momo Deffa Sagna Darine

    Momo Deffa Sagna Darine - 14 Octobre 2017 - 11h34
    A l’heure actuelle le numérique est le privilège pour améliorer les conditions de mobilité dans les villes. Le numérique qui se propage reste un moyen très puissant de traiter et de redéfinir nos conditions de mobilité. L’apport d’une aide à la navigation est très utile pour se rendre à une adresse ou pour un service, le nombre croissant de service connecté, va permettre de répondre aux demandes des usagers en mettant des applications connectées et intelligentes qui permettrons :
    Faciliter le déplacement des personnes, d’avoir une Meilleure circulation en ville et crée l’intercommunalité, de ne plus se tromper d’itinéraire et évite ainsi les pertes de temps, d’avoir une mobilité souple et adaptée, diminuer la consommation de carburant, diminuer la nuisance atmosphérique et sonore, leur permettre de de participer à la qualité de l’aire; d’être Eco-conducteur en utilisant les applications d’auto partage, de covoiture, et bien d’autres pendant les petits déplacements en ville.
  • Oui à l'innovation et à la révolution numérique mais pas au détriment de l'emploi.

    David Bauer - 11 Octobre 2017 - 21h30
    La France se doit d'être à la pointe de la technologie et en a les moyens !
    Mais le véritable enjeux est d'arriver à conjuguer cette évolution avec une société méritante qui place encore le travail à une bonne place.

    Les voitures autonomes à vocation de transport d'utilité public devront rester encadrées pour garantir sécurité d'usage, d'entretien, de tarification...

    Alors pourquoi ne pas soumettre son usage exclusif aux professionnels déjà détenteur actuellement d'autorisations délivrées par les autorités ? Les conducteurs (et pas les plateformes !) actuels Taxis et VTC seraient donc les seuls à pouvoir faire rouler ces véhicules (en maraude et réservation pour les taxis, en réservation pour les VTC).
    Ils ne conduiraient plus à l'avenir mais seraient responsable de l'entretien, la mise à dispo de leurs propres véhicules autonomes ce qui garantirait l'emploi dans ce secteur et établirait une responsabilité.
  • La voiture de futur

    gsv27 - 11 Octobre 2017 - 07h27
    à très long terme, il sera probablement nécessaire de maitriser les flux de circulation automobile. La voiture sans chauffeur deviendrait-elle un must ? Son mode de propulsion fera encore longtemps débat, c’est une autre question. Habitant dans un petit village de campagne, nous possédons 2 véhicules. J’aimerai n’en posséder aucun ! (Pardon pour l’industrie automobile créatrice d’emploi… quoique?)

    Nos déplacements sont occasionnels. Ils ne sont donc pas prioritaires par rapport aux personnes actives. En imaginant que nous commandions une voiture autonome pour tel jour, telle heure, pour une destination et un temps sur place de x heures ( ou jours), une proposition pourrait nous être retournée. Après validation, notre voyage (ou déplacement) sera planifié, y compris peut-être avec le stationnement réservé pour la bonne durée, ainsi que le retour.

    Bien sûr c’est complètement utopique aujourd’hui mais en y réfléchissant, on entrevoit l’éventualité d’une gestion des priorités.
  • Interopérabilité des titres de transport

    Syol - 07 Octobre 2017 - 21h38
    Le passe Navigo permet de regrouper les abonnements à différents services de mobilité (SNCF/RATP/APTR/Velib/Autolib).
    C'est très bien mais il faut élargir de le concept.

    On devrait ainsi pouvoir charger le passe de la ville où on réside avec des titres de transport (transports urbains, vélos partagés, etc) d'autres villes.

    Cela serait pratique quand on se déplace ailleurs pour un jour ou deux. Au lieu de faire la queue pour acheter un titre de transport local en arrivant à la gare ou à l'aéroport on pourrait le préacheter la veille sur internet, et ne pas perdre de temps le jour du déplacement.

    Cela ne nécessite qu'un peu de volonté politique, la technologie est là !
  • Variation des prix des titres en fonction de l'heure de validation

    Emmanuel Vdb - 04 Octobre 2017 - 18h19
    Inciter les citoyens à prendre les transports en commun hors des heures de pointe.

    Si quelqu'un valide son titre de transport à 90% en dehors des heures de pointe il bénéficie alors d'une réduction de 25% sur son titre de transport pour le mois suivant par exemple.
    Martine Benoit
    Oui, mais pour les travailleurs cela veut dire pouvoir travailler en heure décalées et/ou faire du télétravail ce qui est LA solution pour un futur sans bouchons.
    • Pas d'accord
      0
  • Lutter contre la fraude dans les transports grâce au numérique

    Emmanuel Vdb - 04 Octobre 2017 - 18h17
    - Objectifs : lutter contre la fraude et motiver le plus de monde possible à prendre les transports en commun.

    - Moyens : responsabiliser de manière collective mois par mois les citoyens grâce à un site internet affichant les objectifs

    - Un site internet affichant de manière très visuel les palliés du nombre de titres de transport (tickets et abonnement) à atteindre pour baisser leur prix de vente. A chaque fois qu'un pallié est atteint le prix baisse pour le mois suivant.

    Plus il y a de citoyens qui payent leurs titres de transport plus les tarifs baissent.




  • Vélo connecté

    zapi - 02 Octobre 2017 - 15h57
    Des vélos sans station, facilement utilisables dans toutes les villes qui se débloquent par téléphone portable.

  • Remplacer la TICPE par un péage modulé

    km952 - 01 Octobre 2017 - 14h47
    La tarification de la congestion est une pratique doublement utile socialement. En internalisant les coûts de congestion, le péage réduit la congestion, ce qui profite à tous. Par ailleurs le péage apporte une ressource fiscale qui peut se substituer à d’autres prélèvements dont les effets économiques sont négatifs comme les taxes sur le travail qui réduisent l’offre d’emploi.
    Pour favoriser l’acceptabilité, le péage pourrait au départ être totalement compensé par une baisse de la TICPE. La circulation en zone rurale verrait par exemple son coût réduit.
  • Navigation intelligente

    CamilleOffant - 26 Septembre 2017 - 16h37
    Pour les transports publics routiers, adapter le trajet en fonction de la circulation
    Martine Benoit
    Oui mais encore faut-il qu'il y ait des accès secondaires conduisant à notre destination. Malheureusement ce n'est pas le cas partout et notamment en région parisienne oû quelle que soit la route que l'on emprunte en heure de pointe, on tombera dans les bouchons. Peut-être est-ce plus facile en Province...à voir...
    • Pas d'accord
      0
  • Infos sur les correspondances en transport

    Macron Lannister - 26 Septembre 2017 - 13h28
    Sur les écrans à l'intérieur des rames de métros / bus / trains, indiquer l'attente pour les lignes en correspondance de la prochaine station
  • Multi transport en province

    Coustet Brigitte - 26 Septembre 2017 - 09h20
    Prévoir des aires de stationnement près des arrêts de bus; des bus avec porte vélos; des parking vélos sécurisés comme aux Pays Bas; marquage des vélos gratuit dans chaque ville contre les vols; des pistes cyclables continues qui ne s arrêtent pas aux limites communales ; des pistes où l on soit séparé des véhicules ( comme dans beaucoup de pays européens) et pas seulement par une ligne peinte; des pistes cyclables bien séparées ( au Japon, vu un trottoir pour les piétons et celui d en face pour les vélos!)
    Eric Valy
    stop a la reglementation!!
    • Pas d'accord
      0
Back to top