Voiture autonome : encore beaucoup de questions à se poser avant ...

Stéphane Coppey - 22 Novembre 2017 - 18h11
la coexistence des véhicules autonomes et des vélos, qui apparaît comme l’un des principaux casse-tête de l’autonomisation
la conformité de leur circulation aux règles instantanées en vigueur (circulation ou stationnement limité ou interdit pour cause de travaux, marché, déménagement...), laquelle nécessite une digitalisation et une accessibilité permanente aux données publiques
la responsabilité de la société gérant la conduite du véhicule sur l’infrastructure
l'emprunt partagé de sites propres
la capacité qu’aura un véhicule de déposer son ou ses passagers au plus près de leur lieu de destination, puis d’aller se garer plus loin en attente d’un prochain service
la conception des gares et les pôles d’échanges intermodaux
le risque de multiplication des véhicules de livraison
Back to top