maîtriser la révolution numérique

fnautpl - 13 Novembre 2017 - 17h50
La révolution numérique ne doit pas laisser libre cours aux intérêts privés, sinon, au risque à la fin de voir Google (ou un autre) disposer du monopole de l'information et de la transaction. Le serveur SNCF sait déjà très bien actuellement nous imposer des kilomètres de TGV, alors que d'autres solutions moins chères et plus directes existent (mais sont accessibles uniquement à ceux qui savent accéder aux infos) .
Il est nécessaire de 1) veiller à l'honnêteté et à la pluralité de l'information 2) maintenir un bon système d'information et de commercialisation du transport pour ceux qui n'ont pas (n'auront pas, ou ne veulent pas) accès à la révolution numérique 3) veiller à ce que tous les territoires soient concernés
Les Régions, maintenant responsables des cars départementaux ont un rôle important à jouer, en complément des agglomérations,
Les véhicules autonomes ne doivent être soutenus que pour des usages publics et s'ils s'insèrent dans la chaîne des transports.
Back to top