Bernard Suard/Terra

L’innovation à l’Ifsttar

Innovation
|
13 Novembre 2017
Une innovation, contrairement à une invention, est l’introduction réussie d’une nouveauté dans une organisation sociale ou technique. C’est une invention qui a trouvé son usage, son client, son marché. L’innovation contribue largement au rayonnement de l’Ifsttar et à la satisfaction de ses chercheurs à qui elle offre de valoriser les résultats de recherche.

Elle permet aussi d’engager de nouvelles recherches ou de nouveaux partenariats. Elle contribue à créer de la valeur et génère un excellent « retour sur investissement » des projets de recherche (start-up, dépôt de brevet, vente et transfert d’une technologie ou d’un procédé à une industrie…)

Les trois axes thématiques de l’IFSTTAR donnent lieu à des innovations :

  • transporter efficacement et se déplacer en sécurité ;
  • améliorer l’efficience et la résilience des infrastructures ;
  • aménager et protéger les territoires.

Le processus mis en place au sein de l’établissement comprend cinq étapes : sensibilisation, détection, sélection, accompagnement et observation. L’étape d’accompagnement comprend elle-même cinq phases : démonstration, développement, industrialisation, commercialisation et diffusion.

Des exemples d’innovations Ifsttar ayant récemment abouti

  • Le capteur abdomen APTS a permis l’adoption d’une norme internationale qui s’applique à la qualification de l’efficacité des sièges auto destinés aux jeunes enfants. La technologie a été industrialisée et dorénavant diffusée mondialement par la filiale Transpolis SAS de l’Ifsttar
  • Le « Sensor Mat », réseau de capteurs enterrés, permet d’identifier les véhicules chargés qui endommagent le plus les routes. Cette technologie en cours de maturation industrielle constitue l’origine d’une nouvelle start-up Altaroad, en cours d’émergence.

Dans ces exemples, l’innovation est le fruit de 7 à 10 ans de recherches financées en interne, de projets collaboratifs nationaux et européens, appuyés par les SATT prenant le relais au stade de la maturation. L’un des principaux facteurs de succès réside dans la volonté du porteur scientifique de franchir un à un les obstacles, permettant de passer d’un concept à une mise sur le marché réussie.

 

 

 

Back to top