Les pédibus scolaires

Innovation
|
04 Septembre 2017
L'heure de la rentrée a sonné : pour beaucoup de familles, c'est la reprise d'un rythme de vie trépidant où le temps consacré à conduire les enfants à l'école ou à leurs différentes activités occupe une place importante. Pour alléger le quotidien des familles, le partage des conduites est une solution qui gagne en popularité auprès des parents et qui est proposée aujourd'hui dans de nombreuses villes, sous différentes formules. Accompagner à tour de rôle les enfants à l'école mais aussi au gymnase, au club de sport ou au cours de musique, c'est du temps de gagné pour les parents, et moins de bouchons et de pollution pour la collectivité. Sans oublier la convivialité des trajets en groupe ! Voici trois exemples de services proposés par des collectivités ou des entreprises pour favoriser l'éco-mobilité scolaire.

A Olivet, on rejoint l'école à pied !

"Le projet de mettre en place des pédibus est né en 2009 quand l'équipe municipale en place a décidé de favoriser les déplacements doux chez les écoliers ; l'objectif était d'augmenter leur activité physique et également de développer leur autonomie, selon les orientations du projet éducatif local. Les bénéfices collectifs du pédibus pour l'environnement étaient également recherchés", explique Damien Bougré, directeur du service Education jeunesse à la Ville d'Olivet.

Un groupe projet composé de parents d'élèves, appuyé par les services municipaux, lance la réflexion pour la mise en place de lignes de pédibus. Après une phase de test sur une école, le pédibus est généralisé aux 5 groupes scolaires publics de la ville qui disposent aujourd'hui de une ou deux lignes chacun.

"Les parents bénévoles sont les acteurs qui font vivre le pédibus au quotidien, avec l'aide logistique de la mairie", indique M. Bougret. La mairie fournit les gilets jaunes pour les enfants et leurs accompagnateurs, les pancartes et panneaux indiquant les lignes et les arrêts, mais aussi des supports de communication (affiches, plaquettes) destinés à faire connaître le pédibus aux familles. La police municipale dispense une formation à la sécurité des piétons aux parents accompagnateurs. Le pédibus est libre et ne nécessite pas d'inscription, comme une ligne de transport public classique.

"Moins de voitures aux abords des écoles, c'est moins de pollution, plus de sécurité et de convivialité." Damien Bougré, directeur du service Education jeunesse à la Ville d'Olivet.

En savoir plus sur le pédibus d'Olivet

PetitBus, pour organiser des pedibus entre parents

PetitBus est une application web et mobile conçue pour permettre aux parents de se rencontrer, de créer et de pérenniser des pédibus ou des vélobus. Ses trois jeunes créateurs ont fondé une start-up (LeanMotion) incubée au sein du groupe Engie et qui travaille à offrir des services aux collectivités dans les secteurs du développement durable. " Notre objectif est de replacer l'énergie humaine au coeur des déplacements courts du quotidien, avec en prime les échanges et les rencontres que cela occasionne. Favoriser le lien social est crucial dans notre démarche", explique Thomas Cazade de l'équipe PetitBus.

Après une phase de consultation avec des parents, des réseaux associatifs d'éco-mobilité et l'ADEME à l'automne 2014, un prototype d'application est développé et testé auprès d'une centaines de familles de Lille, Rouen et Paris depuis le printemps 2015. "Notre objectif est d'avoir un produit opérationnel pour la rentrée de septembre" indique Thomas Cazade.

Concrètement, PetitBus recense des lignes de pédibus créées par des parents. Tout le territoire français est couvert, y compris l'outre-mer. Il suffit d'entrer le nom d'une ville pour trouver les lignes existantes s'il y en a, contacter les parents participants et inscrire son enfant. Si aucune ligne n'existe ou si elle ne convient pas, un parent peut proposer la création d'une ligne et trouver d'autres familles intéressées grâce à l'application. Un planning intégré permet d'organiser l'accompagnement des enfants à tour de rôle et la messagerie, de prévenir tous les membres de la ligne en cas de problème. Le suivi en temps réel de la progression du pédibus est également possible.

Mais le service PetitBus ne s'arrête pas là : l'équipe propose également du conseil aux collectivités pour la mise en place de pédibus, et offre un appui dans la définition des lignes, la communication, la mobilisation des parents. Une collaboration active avec la ville de Malaunay (Seine-Maritime) va ainsi débuter à la rentrée 2015.

www.petitbus.com

 

Cmabulle, pour "redonner du temps aux parents surbookés"

Florence Resillot et Fanny Oliveira sont les fondatrices de Cmabulle et directrices associées de la start-up Flexineo, qui propose aux entreprises et collectivités des solutions pour une meilleure gestion du temps et des déplacements grâce au travail à distance. "Notre expérience personnelle de mères de famille nous a donné l'idée d'étendre notre activité à la gestion du temps familial et en particulier des trajets qui sont effectués pour conduire les enfants à leurs différentes activités aux horaires imposés : école mais aussi activités extra-scolaires, explique Florence Resillot. Notre objectif est de faire évoluer les comportements dans le sens de plus de partage, dans l'intérêt de tous : rendre plus fluide le quotidien des familles tout en diminuant le trafic automobile et la pollution, et en améliorant la sécurité aux abords des lieux accueillant les enfants".

Tout commence pendant l'année scolaire 2014-2015 avec une plate-forme internet, une "bourse aux conduites" proposée aux familles de la métropole lilloise. L'idée est alors de mettre en relation les parents d'un même quartier pour prendre en charge à tour de rôle la conduite des enfants, que ce soit à pied, à vélo, en voiture ou en transports en commun.Une convention de partenariat signée avec la commune de Villeneuve d'Ascq facilite la communication et les contacts avec les établissements scolaires, qui intègrent la bourse aux conduites dans leurs plans de déplacements. A l'issue d'une première phase de test concluante à laquelle ont participé 270 familles, une application mobile est développée et intègre de nouvelles fonctionnalités : un agenda pour planifier les conduites entre parents et une messagerie pour pouvoir échanger en temps réel en cas d'imprévu.

Le lancement de l'application est prévu pour septembre 2015.

"L'accompagnement des enfants à tour de rôle dégage plus detemps libre pour les parents, et ainsi permet d'envisager d'autres modes de déplacement que la voiture, surtout aux beaux jours". Florence Resillot de l'équipe Cmabulle.

Back to top