Deuxième atelier territorial des Assises à Nîmes

Ateliers en région
|
27 Octobre 2017
Après le lancement du premier atelier territorial des Assises nationales de la mobilité à Marseille la semaine dernière, c’est la ville de Nîmes qui a accueilli les débats lundi 23 octobre 2017.
Organisé dans les locaux de la Direction Départementale des Territoires de la Mer (DDTM), le deuxième atelier en région réunissait, “sous l’égide du secrétaire général de la préfecture, une cinquantaine d'habitants, de parlementaires et de techniciens locaux de Nîmes et Nîmes Métropole”. 

 

Les mobilités au coeur du renouvellement urbain dans les quartiers prioritaires 

Au cours de cette deuxième rencontre publique, certains axes d’évolution des mobilités proposés par la consultation nationale ont ainsi pu être abordés à propos des territoires les plus fragiles de la région. Comme expliqué dans la note d’actualité publiée sur le site officiel des Services de l’Etat dans le Gard :
 
“L'agglomération de Nîmes a été retenue pour l'organisation d'un de ces ateliers sur le thème de la mobilité dans les quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville. En effet, le Gard comprend dix-huit quartiers prioritaires, dont sept sur les communes de Nîmes et Saint-Gilles. Quatre d’entre eux, qui rassemblent 26 000 habitants, feront l’objet d’un projet de renouvellement urbain afin de transformer ces quartiers sur tous les plans : habitat, mixité, diversification des fonctions, économie, commerces, mais aussi transports et désenclavement…” 
 
De fait, ces réunions locales, agencées dans tout le territoire pendant la consultation nationale, visent à recueillir les besoins et idées émergentes de chaque lieu sélectionné. Les problématiques de transports et de déplacements propres à ces territoires sont interrogés par les différents types d’acteurs présents en ateliers. 
 
En priorité concernant les quartiers politique de la ville (QPV) du Gard - mis en exergue au cours de cette assemblée -, les questions de mobilités plus solidaires, plus intermodales, plus propres et plus sûres ont ainsi été entendues et discutées. 
 
Back to top