B. Suard/Terra

Atelier territorial à Lille : la mobilité dans une métropole

Ateliers en région
|
20 Novembre 2017
Les Assises nationales de la mobilité ont abordé la question de la mobilité dans une métropole, sur le territoire de la Métropole Européenne de Lille (MEL) le 16 novembre 2017.
Après les propos d’accueil de Régis Cauche, conseiller métropolitain délégué de la MEL et d’Olivier Jacob, secrétaire général de la préfecture du Nord, environ 40 participants ont pu travailler en groupe sur 3 thèmes : des mobilités plus propres, plus intermodales et plus connectées.

Des enjeux spécifiques à une métropole

Les débats ont permis de reposer les atouts du territoire, comme : des réseaux de transports denses avec un hub de grande envergure sous la gare Lille Flandres, une billettique unifiée PASSPASS et une agglomération dense en habitants mais aussi en services, propice aux courtes distances. La MEL présente aussi de nombreux atouts face aux évolutions technologiques.

Plusieurs propositions se sont concentrées sur les besoins de communication et de pédagogie pour encourager les changements de comportement. Développer des "standards" communs pour faciliter l’interopérabilité des solutions de mobilité ou dégager de nouvelles sources de financement pour les mobilités alternatives à l’automobile utilisée "seul" ont notamment été cités.

Les principales attentes des participants en matière de mobilité dans le territoire ont été exprimées : il en ressort notamment une gouvernance accrue sur les différents systèmes avec mise en uniformité et mise en place d’un portail unique et d’un compte mobilité tout mode, une offre complète aux territoires les plus éloignés et une expérimentation territoriale pour trouver des solutions aux freins législatifs.

Un projet innovant de péage positif

La MEL promeut les nouvelles mobilités, un plan vélo ambitieux et des réflexions innovantes. La métropole a d’ailleurs organisé en 2016 une consultation publique sur ces thématiques ainsi qu’un "FabMEL" réunissant 150 citoyens et représentants d’associations pour ébaucher des solutions pertinentes face aux usages des citoyens.

Un projet de péage positif pour lisser les pics de trafic aux heures de pointe a fait l’objet d’une présentation spécifique lors de l’atelier.
 
Back to top