A. Bouissou / Terra

Atelier territorial à Guise

Ateliers en région
|
17 Novembre 2017
L’atelier territorial de Guise organisé le 15 novembre 2017, a abordé l’ensemble des thématiques des Assises : des mobilités plus propres et plus solidaires, plus intermodales, plus connectées et enfin plus sûres et plus soutenables. Il a réuni une soixantaine de participants dont des citoyens, des élus, des associations et des acteurs de l’aménagement du territoire.
Après une introduction de Nicolas Basselier, préfet de l’Aisne, les participants ont été répartis en trois ateliers pour traiter les six thématiques des Assises : les mobilités plus propres et plus solidaires, plus intermodales et plus connectées et enfin plus sûres et plus soutenables.

Quelles solutions pour un milieu rural ?

Ces ateliers ont été organisés pour donner avant tout la parole aux citoyens, pour qu’ils fassent part de leurs expériences de mobilité, des difficultés qu’ils peuvent rencontrer pour se déplacer et proposer des solutions qui puissent améliorer leur mobilité en général. 

La présence d’élus et d’associations a permis de nourrir les discussions et d’enrichir les débats pendant plus d’une heure. Beaucoup d’idées sont ressorties de ces échanges comme, par exemple, la mise en place de plateformes de mobilité locales pour mutualiser l’information concernant les transports collectifs, améliorer le covoiturage et les services de mobilité en général ou encore accompagner les citoyens pour mieux comprendre le fonctionnement des transports à disposition. 

Les notions de télétravail, de mobilité électrique, de mobilité douce, de véhicules autonomes ou de réseaux ferrés ont aussi été largement abordés. Les solutions proposées lors de ces ateliers alimenteront la réflexion nationale.


Un service public itinérant en Thiérache

Les ateliers mobilités ont aussi été l’occasion pour la communauté de communes Thiérache Sambre et Oise de présenter leur service public itinérant. Il s’agit d’un camping-car qui dessert 32 communes, quatre jours sur cinq en respectant un planning précis, et qui permet aux communes isolées d’avoir un accès privilégié aux services administratifs de l’État au moins une fois par semaine. 

En test jusqu’au 31 janvier 2018, cette solution innovante adaptée au milieu rural a déjà permis à plus de 355 personnes d’accéder aux services des partenaires comme la CPAM, la Mission locale, la CAF, la MSA, la CARSAT ou encore Pôle Emploi.
 
Back to top