A. Bouissou/Terra

Atelier territorial à Cahors : favoriser le report modal

Ateliers en région
|
08 Novembre 2017
Après Nîmes, le deuxième atelier territorial de la région Occitanie organisé dans le cadre des Assises de la Mobilité a eu lieu lundi 6 novembre 2017 à Cahors (Lot). Une cinquantaine de participants se sont réunis suite à l’invitation de Jérôme Filippini, préfet du Lot, et ont échangé sur les questions liées à la mobilité dans le département.

Le train et les modes doux pour réduire l’auto-solisme

La question de la voiture, mode largement dominant dans les mobilités départementales et régionales, a occupé une place essentielle dans les échanges. 
 
Le développement du ferroviaire a bien entendu fait partie des propositions les plus importantes pour les trajets intra-départementaux, et ainsi tenter de réduire le sentiment de désenclavement au sein des territoires du Lot par rapport au reste de la région - voire du pays. Parmi les autres suggestions, on compte la mise à disposition plus simple de véhicules électriques, et la création de cheminements sécurisés à destination des cyclistes et des piétons.

Solidarité et intermodalité dans les déplacements

Autre alternative intéressante pour les Lotois : le développement du covoiturage, encore largement sous-exploité dans le département. En rendant l’offre de covoiturage plus visible et plus pratique, pour les conducteurs comme les passagers, les participants estiment pouvoir mieux optimiser les déplacements automobiles, jusqu’ici largement individuels.
 
Dans le même ordre d’idée autour de la notion de transports collectifs, il a également été proposé que les différents services de transports en commun du Lot comme le bus, le train ou le car, s’alignent entre eux en cohérence.
 
Les prochains ateliers territoriaux d’Occitanie auront lieu le 13 novembre à Toulouse en Haute-Garonne et le 27 novembre à Prades dans les Pyrénées-Orientales.
 
 
Back to top